Thèse : soutenance de Marie Meyer

«Exposition fœtale à différentes familles de xénobiotiques en Bretagne : analyse de la matrice méconium» - thèse de doctorat de l'Université de Rennes 1 en biologie.