Qu’est-ce que la laïcité ?

Conférence organisée par l'A2R1

L'A2R1 vous convie à la conférence de Jean-Sébastien Pierre, professeur émérite à l’Université de Rennes 1, spécialiste en écologie, président national de la Libre Pensée, le jeudi 24 septembre 2015, à 18h, à la faculté des Sciences économiques, 7, place Hoche, amphi n°5. Le thème abordé est : "Qu’est-ce que la laïcité ?".

Elle est gratuite et ouverte à tous.

Résumé

Après des années de silence et - il faut le dire - de reniements, jamais on a autant parlé de laïcité, notamment après les terribles événements de janvier 2015.

Y- a-t-il pour autant une évolution significative vers un retour à la laïcité de l’École et de l’État ?

On rappellera tout d'abord ce qu'est la laïcité : un cadre institutionnel bien précis, défini par les lois laïques sur l'école (Lois Ferry et Goblet votées de 1979 à 1886) puis par la loi du 9 décembre 1905 de séparation des églises et de l’État. Ce cadre a été mis à mal par tous les gouvernements successifs de la Vème République à partir de la première des lois antilaïques : la loi Debré de 1959 instituant le contrat d'association des écoles privées. La loi Debré a été suivie d'une longue litanie d'autres lois affectant l'enseignement, la dernière en date étant la loi Carle de 2009. Force est de reconnaître qu'aucun président, aucun ministre ne les a remises en cause jusqu'à ce jour.

Quant à la loi de séparation, elle n'a pas cours sur tout le territoire de la République : outre les départements concordataires d'Alsace et Moselle, elle ne s'applique pas dans une série de départements et territoires d'outre-mer. Par ailleurs, la présence d'élus ou de représentants de la République dans des cérémonies religieuses se multiplie, ainsi que l'installation de symboles religieux dans des établissements publics.

On terminera cet exposé par un aspect moins connu de la question : la loi de 1905 est avant tout une loi de liberté. Elle n'est pas destinée à contraindre les citoyens, ni dans leurs vêtements ni dans leurs mœurs.