Conférence "Rennes & Rostock: A Successful Partnership for Innovation in Catalysis"

Par Matthias Beller, un des leaders mondiaux de la catalyse organométallique

Matthias Beller

Le chimiste Matthias Beller recevra les insignes de Docteur Honoris Causa de l’université de Rennes 1 le vendredi 11 mars 2016. A cette occasion, l’Institut des sciences chimiques de Rennes l'invite à prendre la parole. Sa conférence intitulée "Rennes & Rostock: A Successful Partnership for Innovation in Catalysis" se tient dans l'amphi D. Grandjean, bât. 10 B, sur le campus de Beaulieu.

Matthias Beller, un des leaders mondiaux de la catalyse organométallique

Le Professeur Matthias Beller est un des leaders mondiaux de la catalyse organométallique. Il dirige le Leibniz Institut für Katalyse (LIKAT) à Rostock en Allemagne, depuis sa création en 2005.
L’objectif de ses recherches est de concevoir des systèmes catalytiques efficaces pour la découverte de procédés de synthèse propres et économes en matière et en énergie pour le développement d’une chimie durable.

Né à Gudensberg, au cœur de l’Allemagne, Matthias Beller étudie à l’université voisine de Göttingen et obtient sa thèse en 1989, puis réalise une année de stage post-doctoral au Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge (USA) sous la direction du professeur Barry K. Sharpless, prix Nobel de chimie en 2001. De 1991 à 1995, il fait étape dans l’industrie chimique dans la compagnie HOECHST à Francfort en tant que responsable de la Catalyse organométallique. De 1996 à mi-1998, il est professeur associé à l’Université Technique de Munich.
En juin 1998, il est nommé directeur de l’Institut de Catalyse Organique (IfOK) et professeur avec une chaire de Catalyse à l’université de Rostock, institut qu’il restructure et renforce pour créer le Leibniz Institut für Katalyse (LIKAT) en 2005, dont il assure la direction.

La production scientifique du professeur Matthias Beller s’élève à plus de 760 articles et 118 brevets. Il a reçu de nombreux prix nationaux dont la médaille Otto-Roelen (1997), le prix Leibniz (2006), le prix “Entrepreneur of the Year” de Rostock (2006), il est membre de l’Académie des Sciences Leopoldina. Au plan international, il s’est vu remettre le premier “Prix européen pour la chimie durable” en 2010, le prix “Paul-Rylander” de la société de catalyse en chimie organique des USA (2010), le prix “Gay-Lussac/von Humboldt” de l’Académie des Sciences Française (2012) et le prix “Wittig-Grignard” de la société chimique de France en 2015.

Son laboratoire de renommée mondiale accueille des doctorants de Rennes depuis une dizaine d’années et Matthias Beller vient régulièrement dispenser des cours aux étudiants du master international “Catalyse et chimie verte” et aux doctorants. Des collaborations étroites, fructueuses en publications communes, entre les chercheurs rennais et le LIKAT ainsi qu’une thèse en co-tutelle ont pu s’établir grâce à la création en 2013 d’un Laboratoire International Associé franco-allemand “Catalyse pour une chimie durable” entre le LIKAT et le laboratoire de catalyse organométallique de l’Institut des sciences chimiques de Rennes.