Rencontres CNRS : Jeunes, sciences & citoyens

Cette année, à l'initiative du CNRS, des jeunes de 17 à 25 ans, étudiants ou engagés dans la vie active, et une trentaine de chercheur.es de toutes disciplines se réunissent à Caen et à Rennes. Jeunes ou chercheur.e.s, chacun.e apporte ici sa richesse : un savoir, une curiosité, une expérience.

Rencontres CNRS Jeunes, sciences & citoyens
  1. Thème « Science et religion »
  2. Thème « Souvenirs, souvenirs » : mémoires électronique, synaptique et historique
  3. Thème « La photographie, du reflet du réel à l’outil de communication »

En proposant ce rendez-vous annuel de réflexion et d’échange, le CNRS permet aux jeunes et aux chercheur.e.s de débattre et de dialoguer en toute liberté. Les chercheur.e.s amènent les jeunes, préoccupé.e.s par leur avenir et le devenir de la planète, à approfondir leur réflexion sur des sujets touchant aux grands problèmes de notre temps.
Dans cet esprit, le comité scientifique a choisi les thèmes de discussion, illustrant les liens entre science et société.

Détails et inscriptions : cnrs.fr/sciencesetcitoyens

Thème « Science et religion »

Responsable d'atelier : Gabriel Chardin, président du comité des très grands équipements scientifiques et grandes infrastructures TGIR du CNRS, physicien

A une époque où intolérance et extrémisme religieux semblent retrouver des niveaux extrêmes, science et religion ont-elles vocation à s'opposer ? Sont-elles complètement étrangères l'une à l'autre, vivant dans des mondes de pensée différents ? La science peut-elle par contre éclairer les chemins de spiritualité existants et possibles, et proposer les bases d'une philosophie naturelle plus tolérante et éclairée ? L'histoire de la gravitation, les résultats récents de la cosmologie et la physique quantique proposent des éléments surprenants de réflexion et de réponse à ces questions.

Intervenants :

  • Bernard Besret, théologien et religieux français
  • Christophe Cartier Dit Moulin, physico-chimiste

Inscription gratuite

Thème « Souvenirs, souvenirs » : mémoires électronique, synaptique et historique

Responsable d’atelier : Hirac Gurden du laboratoire de biologie fonctionnelle et adaptative

« Je me souviens » : derrière ces mots, des mécanismes cérébraux complexes nous permettent de retenir des informations par l’activité de nos neurones. Ces souvenirs sont fragiles et peuvent s’effacer dans des maladies telle qu’Alzheimer. Du côté des machines, la quantité de mémoire est gigantesque grâce aux progrès de la recherche sur les puces électroniques. Elle est accessible à volonté via internet mais elle n’est pas pour autant toujours fiable. Enfin, des faits historiques fondent le socle de nos sociétés et constituent une mémoire collective, dynamique et discutée par les historiens. Dans ce contexte, nous vous invitons à échanger au croisement de ces courants de recherches et de pensées, dans un moment, qui nous l’espérons, restera dans nos mémoires.

Intervenant.e.s :

  • Pierre-Yves Jonin, psychologue spécialisé en neuropsychologie au CHU Pontchaillou
  • Lydie Porée, historienne
  • Annette Wieviorka, Sorbonne-Identités, relations internationales et civilisations de l'Europe (SIRICE)
  • Selim Eskiizmirliler, fédération de recherche en neurosciences des Saints-Pères
  • Martine Maingeon, conteuse

Inscription gratuite

Thème « La photographie, du reflet du réel à l’outil de communication »

Responsable d’atelier : Jean-Luc Morel, Institut des maladies neurodégénératives

Elle est partout, elle s’échange à la vitesse de la diffusion sur les réseaux sociaux, elle attire ou repousse. La photographie est-elle toujours l’image du réel qui nous entoure ou bien au contraire une écriture particulière qui permet de transmettre un message au même titre que l’écriture ? Parce qu’aujourd’hui elle fait débat lorsqu’elle est le vecteur de l’actualité, lorsqu’elle modifiée pour changer le discours historique, nous avons réuni des spécialistes de l’image afin de mieux appréhender la photographique comme expression artistique, historique ou scientifique.

Intervenant.e.s :

  • Veronique Figini-Veron, enseignante-chercheure associée au Centre d’Histoire sociale du XXe siècle (Université Panthéon-Sorbonne/CNRS) et à l’Ecole Nationale Supérieure-Louis-Lumière.
  • Nathalie Boulouch, enseignante-chercheure en histoire de l’art contemporain et histoire de la photographie, associée au laboratoire Histoire et critique des arts, Université Rennes 2
  • Mercedes Volait, architecte et docteur en études arabes de l'Université de Provence, directrice de recherche au CNRS associée à L’institut national de l’histoire de l’art (INHA) directrice de InVisu, Paris
  • François Jost, professeur à l’Université Sorbonne Nouvelle, directeur du centre d’Etudes sur l’image et le son médiatiques, Paris
  • Ferrante Ferranti, architecte photographe, directeur d’atelier photographique à Science Po Paris.

Inscription gratuite