Séminaire LAGON (LAnGage et ONtologie)

Organisé par l'UFR de philosophie avec la présence d'Adrien Barton de l'Université de Sherbrooke, Canada

  1. "Un sacré personnage", réflexions sur l'ontologie kripkéenne
  2. Résumé

"Un sacré personnage", réflexions sur l'ontologie kripkéenne

La prochaine séance du séminaire LAGON (LAnGage et ONtologie) a lieu le jeudi 9 mars 2017, à 16h15, en salle Goldschmidt (Bât. 32B, Campus de Beaulieu). L'UFR de philosophie accueille Sébastien Motta de l'Université de Nantes, qui présentera un exposé intitulé : ""Un sacré personnage", réflexions sur l'ontologie kripkéenne".

En savoir plus sur le séminaire du 9 mars

Entrée libre et gratuite - Contact : youna.tonnerre@univ-rennes1.fr

Résumé

La question de savoir s'il y a ou s'il n'y a pas des « êtres de fiction » (parfois fièrement appelés « ficta ») figure en bonne place parmi les débats curieux de la philosophie analytique. En tant que question ontologique spécifique, elle donne lieu à des oppositions d'apparence radicales : un anti-réaliste se placera auprès des défenseurs du « il n'y en a pas » tandis qu'un réaliste se rangera quant à lui du côté des champions du « il y en a ». La position influente de Saul Kripke à ce sujet – évoquée dans les fameuses conférences Naming and Necessity et développée dans les John Locke Lectures de 1973 (publiées en 2013 sous le titre Reference and Existence) – cherche à éviter le « regard fixe et incrédule » suscité par une position de type réaliste en mobilisant des analyses de philosophie du langage, en particulier des observations solidaires de la notion de référence. L'objet de mon intervention consistera à évaluer à la fois la position de Kripke (son « ontologie des personnages fictifs et mythiques, conçus comme des objets abstraits dont l'existence dépend de l'existence ou de la non-existence d'œuvres fictionnelles ou mythologiques ») et la nature même d'un tel débat ontologique.