L'Université de Rennes 1, université intensive en recherche

La recherche est une priorité de l’Université de Rennes 1. Notre politique est de développer une recherche d’excellence, fondamentale et disciplinaire, en promouvant l’émergence de projets innovants et à haut risque, en mettant à disposition des infrastructures d’appui modernes, et en encourageant la recherche transdisciplinaire et partenariale pour adresser les défis sociétaux d’aujourd’hui et de demain.
La recherche à l'Université de Rennes 1

5 priorités

La politique scientifique et les ambitions majeures de l'Université de Rennes 1 se caractérisent en 5 priorités :

1 - Renforcer les recherches fondamentales et disciplinaires au plus haut niveau d'excellence scientifique et technologique sur le plan international, en offrant aux enseignants-chercheurs et chercheurs un cadre de travail structuré et de qualité ;

2 - Favoriser l'émergence de projets de recherche audacieux, innovants et différenciants à l'échelle nationale, au sein et aux interfaces des piliers disciplinaires, qui contribueront, en partenariat avec les autres acteurs, à la carte d'identité de la recherche rennaise ;

3 - Généraliser l'internationalisation des activités de recherche par une action ciblée et concertée. Amplifier les actions dans le cadre des programmes européens ;

4 - Aborder les défis sociétaux majeurs actuels par une recherche multi- et transdisciplinaire largement ouverte aux dimensions économiques, sociales et culturelles, et garante de la meilleure qualité disciplinaire ;

5 - Valoriser nos compétences et savoir-faire pour être un acteur majeur socio-économique et culturel de son territoire par le déploiement de sa politique d'innovation, de valorisation, de transfert et de diffusion.

5 Pôles de Recherche

Pour assurer un pilotage et une animation dynamique sur ses grands domaines de recherche et d'innovation de manière cohérente et complémentaire avec les autres domaines d'excellence du site, l'université de Rennes 1 et ses partenaires ont déployé en 2021 5 Pôles de Recherche :

  • Biologie-Santé

  • Environnement

  • Matériaux

  • Mathématiques-Numérique

  • Sciences de l'Homme, des Organisations et de la Société

Ces domaines font directement écho aux "champs de recherche" sur lesquels le Hcéres sollicite les universités pour l'organisation, l'animation et le pilotage global au service de la stratégie d'une université de recherche.

En fédérant les Unités Mixtes de Recherche (UMR), Unités de Recherche (UR) et Unités Mixtes de Services/Unités d'Appui à la Recherche (UMS/UAR) dont l'université de Rennes 1 est partie prenante avec les organismes nationaux de recherche - en lien avec les écoles doctorales correspondantes - ces 5 pôles ont vocation à constituer les lieux de consultation et de coordination privilégiés pour approfondir la réflexion stratégique collective, de faire émerger de nouveaux projets thématiques et de favoriser les complémentarités, les synergies et collaborations entre les équipes ainsi que la pluridisciplinarité. En d'autres mots, ces 5 pôles concourent directement à la définition globale de la stratégie scientifique de nos établissements.

Les activités de recherche à l'Université de Rennes 1 se déploient ainsi au travers d’unités fortement structurées, au nombre de 30, de taille critique suffisante, en particulier à travers un partenariat très fort avec les grands organismes de recherche (CNRS, Inserm, Inria, INRAE). De fait, près de 90 % des 1 700 enseignants-chercheurs et chercheurs et des 1 000 doctorants de l’université exercent leurs recherches au sein d'unités mixtes avec ces grands organismes.

Plates-formes et partenariats

L’université a placé le développement des plateformes scientifiques d’envergure et leur lisibilité au plan régional, national et international comme un des axes prioritaires de sa politique scientifique. Destinées à offrir, par le regroupement d’équipements et de moyens humains, des ressources technologiques de très haut niveau à une communauté d’utilisateurs, la majorité de ces plateformes s’inscrit dans une démarche de mutualisation au sein de structures fédératives de recherche (UAR CNRS et US INSERM) ou de services communs.

La recherche partenariale, avec des acteurs du monde industriel et socio-économique, constitue une autre priorité de l’université ; celle-ci se traduit notamment au travers d’accords-cadres avec les grands groupes ainsi que 8 Laboratoires communs.

Les nombreuses collaborations des unités de recherche de l’Université de Rennes 1 avec des partenaires académiques internationaux s’illustrent elles notamment au sein de 21 Laboratoires Internationaux Associés (IRP ex. LIA) et de Groupements de recherche (GDR), colabellisés avec le CNRS et l’INSERM.

Rang international

Au bilan, c’est une recherche et une valorisation de premier plan qui continuent à porter la dynamique de l’Université de Rennes 1.

Cette excellence se retrouve au travers des classements internationaux qui, pour n’en citer que quelques-uns, placent les mathématiques rennaises dans le top 76-100 du classement 2021 ARWU (« de Shanghai »), l’étude de la ressource en eau dans le top 75-100, les sciences de la Terre et les technologies pour la médecine dans le top 150-200, l'écologie, la chimie, la physique, les technologies de télécommunications dans le top 200-300…