L'orientation et l'insertion professionnelle des étudiants handicapés

Seuls 7 % des demandeurs d’emploi handicapés possèdent un diplôme d’enseignement supérieur contre 21 % des demandeurs d’emplois valides. Faciliter l’accès aux études supérieures et augmenter le niveau de qualification est l’une des conditions nécessaires pour améliorer l’insertion professionnelle des jeunes handicapés.

Des étudiants découvrent des situations de handicap
  1. Besoin d’aide pour définir mon projet de formation et mon projet professionnel ?
  2. La RQTH, c’est quoi ?

Besoin d’aide pour définir mon projet de formation et mon projet professionnel ?

Le service d’orientation et d’insertion en entreprise de l’université (SOIE) peut accompagner tout étudiant dans la définition de son parcours universitaire et sa recherche de stage et d’emploi.
De plus, le pôle handicap du SAVE peut aider spécifiquement les étudiants handicapés dans la définition de leur objectif professionnel et dans la recherche de stages et d’emplois. Ils les informent sur toutes les structures publiques (cap emploi…) et privées (associations diverses…) qui oeuvrent dans le domaine de l’insertion professionnelle.
Le SAVE travaille en collaboration avec la Fondation Rennes 1 qui regroupe de nombreuses entreprises du bassin rennais et dont une des actions est l’aide aux étudiants handicapés. Ces entreprises sont de partenaires socio-économiques sur lesquels les étudiants handicapés peuvent compter.

La RQTH, c’est quoi ?

La RQTH est la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé. Est travailleur handicapé « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite d’une insuffisance ou d’une diminution de ses capacités physiques ou mentales » (Article L 323-10 du Code du travail).

Un statut de travailleur handicapé peut être demandé avant la fin des études en constituant un dossier auprès de la MDPH. Il n’est pas un « label » péjoratif mais une « clef » détenue par la personne handicapée. La personne n’a pas obligation d’en faire état à son employeur. Ce peut être un moyen d’intégration professionnelle supplémentaire auprès des entreprises de plus de 20 salariés qui ont une obligation d’employer 6 % de travailleurs handicapés.
Comme dans tout recrutement, les employeurs recherchent les jeunes diplômés handicapés avant tout pour leurs compétences.