Les bâtiments, mine d’or des économies d’énergie

La démarche de développement durable dans laquelle s’est engagée l’Université de Rennes 1 a pour objectif de réduire de 20 % sa consommation énergétique à l’horizon 2020. Le Bilan Carbone® de 2009 a montré que l’immobilier constitue le premier poste de dépense énergétique de l’université. C’est donc le domaine sur lequel s’appuyer en tout premier lieu pour effectuer d’importantes économies d’énergie.

Le bâtiment 16 du campus de Beaulieu
  1. Rénover le patrimoine foncier de l'université
  2. Le schéma directeur immobilier et aménagement, première pierre de la politique de développement durable
  3. L’énergie la plus propre, c’est celle qu’on ne consomme pas

Rénover le patrimoine foncier de l'université

Le patrimoine foncier de l’Université de Rennes 1 représente une surface bâtie de près de 350 000 m2, répartie sur 21 sites différents, très hétérogènes dans leurs dimensions, totalisant 129 ha de surface. Même si des bâtiments modernes ont vu le jour depuis la fin des années 90, ils datent, dans leur majorité, des années 60. Fortement énergivores, parfois vétustes ou en mauvais état, de lourds investissements sont nécessaires pour moderniser ce patrimoine et, ainsi, répondre aux engagements de l’université en matière de développement durable.

Le schéma directeur immobilier et aménagement, première pierre de la politique de développement durable

Pour assurer une véritable programmation immobilière et planifier la rénovation de l’ancien comme la construction de nouveaux bâtiments à surface constante, plus efficaces et conformes aux nouvelles normes environnementales, l’Université de Rennes 1 a décidé de se doter d’un schéma directeur immobilier et aménagement (SDIA). Réalisé à l’échelle des deux universités rennaises, le SDIA leur permet de gérer dans le détail leur patrimoine foncier. Elles disposent ainsi d’outils assurant des relevés de données fiables sur les différents bâtiments (consommation énergétique, coût de fonctionnement ou d’entretien...). Ce premier travail a notamment servi de base à la réalisation du Bilan Carbone®.

Qu’est-ce qu’un schéma directeur ?

Outil essentiel à la mise en œuvre d’une stratégie, quelle qu’elle soit, le schéma directeur (immobilier, eau et énergie, système d’information…) se base sur une analyse précise de la situation existante pour permettre :

  • Une programmation sur plusieurs années des investissements.
  • Des plans et actions de mobilisation des acteurs pour garantir l’atteinte des objectifs définis.
  • Des outils de pilotage pour évaluer l’atteinte des objectifs définis.

L’énergie la plus propre, c’est celle qu’on ne consomme pas

En matière d’économies d’énergie, le cercle le plus vertueux est le suivant : réduction des besoins des bâtiments, optimisation de l’existant et enfin recours aux énergies renouvelables.

Mais la rénovation ou la construction de bâtiments neufs ne signifie pas nécessairement une amélioration significative de la consommation énergétique. Pour s’assurer que la gestion du patrimoine du patrimoine immobilier de l’université s’inscrive dans la logique du développement durable, il faut donc en évaluer et contrôler les résultats. C’est dans cette logique que l'établissement 1 a décidé de se doter d’un schéma directeur énergie-eau, à même d’agir en amont des opérations immobilières et de les réorienter pour faire du critère « énergie / eau » un paramètre central.

En structurant les économies d’énergies et d’eau à l’échelle de l’établissement et en en faisant un des pivots de sa politique de développement durable, Rennes 1 s’assure le respect des objectifs suivants :

  • réduction de 20 % des émissions de CO2 en 2020 et de 50 % à l’horizon 2050
  • réduction d’au moins 40 % de la facture énergétique en 2020.

En adoptant deux schémas directeurs complémentaires, le premier dédié à l’immobilier, le second à l’énergie et à l’eau, l’Université de Rennes 1 fait sien l’adage qui veut que l’énergie la plus propre, c’est d’abord celle qu’on ne consomme pas.