La création d'entreprise à l'Université de Rennes 1

L’Université de Rennes 1 valorise la recherche en facilitant la création d’entreprises innovantes issues des travaux de ses laboratoires scientifiques. En 2013, l'établissement a confié à la SATT Ouest Valorisation la mission de valoriser les activités de recherche réalisées au sein de ses laboratoires. Les travaux scientifiques de l’université de Rennes 1 représentent 25 à 30 % de l’activité de valorisation de la recherche bretonne et ligérienne assurée par Ouest Valorisation.

DIAFIR - Labo Capteurs avec Laure CERCUEIL - Assistante Ingénieur
  1. La création d'entreprise à l'université
  2. Les missions de Ouest Valorisation
  3. La création d'entreprise pour les enseignant·e·s-chercheur·e·s
  4. 26 start-ups depuis 2010

La création d'entreprise à l'université

L'Université de Rennes 1 appuie les projets de création d’entreprise en offrant aux start-ups un hébergement dans ses locaux pour une durée de six ans maximum. Elle signe avec les porteurs de projet une convention d’hébergement, d’utilisation du matériel scientifique de l’université et le cas échéant un contrat de collaboration de recherche avec un laboratoire.

« Ce soutien immobilier est essentiel. Il permet aux jeunes entreprises d’alléger leurs investissements de départ. Il autorise aussi les chercheurs à garder un contact scientifique privilégié avec leur laboratoire pour mûrir leur projet ».
Thierry Guillaudeux, vice-président en charge de la valorisation

Le préincubateur du Pôle numérique de Rennes Beaulieu dispose d’une capacité d’hébergement de 10 à 20 entreprises, réparties dans une trentaine de bureaux.
La Fondation Rennes 1 permet aux enseignant.e.s-chercheur.e.s de bénéficier d'une décharge d'enseignement pour se consacrer pleinement à leurs travaux de recherche pendant un semestre, voire une année pour un projet de création d’entreprise.

Les missions de Ouest Valorisation

Ouest Valorisation prend en charge la protection de la propriété intellectuelle issue des travaux des chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s grâce au dépôt de brevets, de logiciels, de savoir-faire et de marques. Elle assure le transfert de technologies ainsi que la négociation des partenariats de recherche avec les entreprises.
Ouest Valorisation participe aussi à la création d’entreprises portées par des enseignants-chercheurs de l’université.
Elle finance la maturation de projets innovants. Elle accompagne la levée de fonds des start-ups auprès des banques ou des sociétés de capital risque en valorisant les investissements engagés en phase de maturation.

La création d'entreprise pour les enseignant·e·s-chercheur·e·s

Après avis de la commission de déontologie de la fonction publique, ils et elles peuvent :

  • Créer leur entreprise
    L’enseignant·e-chercheur·e est mis en délégation auprès de l’entreprise.
  • Apporter leur « concours scientifique »
    L’enseignant·e-chercheur·e participe au capital d’une entreprise jusqu’à 49% maximum et contribue à son activité au titre de son expertise pendant une durée de cinq ans maximum renouvelable. La rémunération du concours scientifique, soumis à avis de la commission de déontologie de la Fonction publique, est plafonnée.
  • Participer au conseil d’administration / de surveillance
    L’enseignant·e-chercheur·e participe au capital d’une société anonyme à hauteur de 20% maximum.

26 start-ups depuis 2010

Depuis 2010, 26 start-ups issues de la recherche académique ont été créées avec le soutien de l’Université de Rennes 1 dans des champs d’activité très variés. Quelques exemples :