Thèse de Alexandra Papaioannou

"Fine-tuning UPR signals and subsequent cellular outputs" thèse de doctorat de l'université de Rennes 1 en biologie moléculaire structurale, biochimie.