Thèse de Simon Rokicki

"Accélération matérielle pour la traduction dynamique de programmes binaires" thèse de doctorat de l'université de Rennes 1 en informatique