Métafluidique : microfluidique simplifiée et diagnostic pour tous

L’Institut de Physique de Rennes (IPR), en collaboration avec l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (ISCR), propose une conférence de Damien Baigl intitulée "Métafluidique : microfluidique simplifiée et diagnostic pour tous"... Avec du café, quelques touches de lumière et des aimants ;)

Métafluidique : microfluidique simplifiée et diagnostic pour tous

Professeur à Sorbonne Université, Damien Baigl est responsable d’une équipe de recherche au département de Chimie de l’ENS.

 

Damien Baigl présente les enjeux de la conférence

"La microfluidique désigne les sciences et technologies impliquant des fluides à petites dimensions, typiquement micrométriques.
En permettant de réduire fortement les dimensions des écoulement, jusqu’à permettre même la réalisation de véritables laboratoires miniaturés sur puce, la microfluidique a révolutionné les sciences (physique, chimie, biologie), les technologies pour la santé (organes-sur-puce, diagnostic sur papier, etc.) et notre quotidien (test de grossesse, par exemple).

Pourtant, manipuler des liquides à petite échelle demeure difficile et les dispositifs microfluidiques nécessitent le plus souvent des instrumentations complexes, onéreuses et encombrantes pour les faire fonctionner.
Dans l’objectif de rendre la microfluidique beaucoup plus flexible, portable, accessible et moins onéreuse, nous explorons des voies alternatives afin de contrôler l’écoulement des liquides à petites dimensions.

Je montrerai durant cet exposé comment des nouveaux principes d’interaction lumière-matière nous permettent, avec une simple LED, d’effectuer des opérations aussi variées et sophistiquées que le transport, la génération et la combinaison de gouttes, des réactions chimiques, la manipulation de billes liquides ou le mélange de fluides, le tout contrôlé par la lumière, sans laser ni dispositif optique compliqué.
Je montrerai notamment un nouvel effet qui permet à un objet flottant passivement sur un liquide qui s’écoule de remonter le courant ! Je décrirai également une découverte récente qui nous permet de manipuler des liquides avec des petits aimants et ce, contrairement à tout ce qui avait été réalisé jusque-là, sans utiliser aucune particule magnétique !

Enfin, je montrerai comment exploiter le phénomène dit de la « tache de café » pour diagnostiquer des maladies génétiques très invalidantes, comme la drépanocytose, simplement en analysant le motif laissé par une goutte qui sèche.
Tous ces résultats mettront en évidence comment des expériences très simples permettent non seulement de découvrir des nouveaux phénomènes physiques et chimiques, mais aussi de proposer des solutions inédites pour le développement de technologies futures simplifiées, moins onéreuses, plus performantes et qui pourront être accessibles à tous et partout."