Etudier à l'étranger dans une démarche autonome

Pour effectuer une expérience à l'international, il est aussi possible d'entreprendre des démarches personnelles sans lien de rattachement à l’Université de Rennes 1.

Différents drapeaux de pays européens
  1. Quand partir ?
  2. La reconnaissance des diplômes

Quand partir ?

Après le Bac : le baccalauréat est largement reconnu comme permettant l’accès à l’enseignement supérieur mais chaque pays ou université peut imposer ses conditions : examen d’entrée, tests d’aptitude, présentation d’un dossier ou formation préparatoire.

Deux possibilités :

  • réaliser un cursus universitaire complet dans l’établissement d’enseignement étranger et y obtenir le diplôme final sanctionnant les études,
  • effectuer une partie seulement des études à l’étranger (équivalent par exemple au 1er cycle français) et revenir en France achever son parcours universitaire, ou l’inverse.

Pendant les études supérieures : à l’issue d’une licence (ou plus) en France, il est possible de poursuivre son parcours dans une université étrangère pour y acquérir un diplôme de master ou de doctorat en vue d'une insertion professionnelle à l’étranger ou en France.

La reconnaissance des diplômes

Le choix de préparer un diplôme à l’étranger implique de se projeter dans le futur et de se poser une question essentielle: comment valoriser ce diplôme pour la poursuite d'études ou la recherche d’un emploi ?

Pour plus de renseignements sur la reconnaissance des diplômes étrangers en France : l’ENIC-ENAIC ainsi que le CRIJ Bretagne ou un CIO.