Des actions innovantes et structurantes ancrées dans des collaborations historiques

représentants de l'alliance EDUC à Pécs, septembre 2019
  1. L’Université Européenne EDUC (European Digital UniverCity)
  2. Des partenariats historiques renforcés en Chine, en Amérique et en Afrique
  3. Le renforcement des partenariats dans l’espace francophone

L’Université Européenne EDUC (European Digital UniverCity)

La dimension européenne de la politique internationale de l’Université de Rennes 1, très prononcée au regard des mobilités étudiantes et de personnels, est renforcée avec le succès de la réponse au premier appel à projet « Universités européennes » aux côtés de partenaires en Allemagne (Postdam), en République Tchèque (Brno), en Hongrie (Pècs) et en Italie (Cagliari) et l’université Paris Nanterre. Les mobilités étudiantes et des personnels, qu’elles soient physiques, hybrides ou virtuelles sont placées au cœur du projet de cette alliance European Digital UniverCity (EDUC). Le développement de cursus intégrés (masters « européens », doubles-diplômes) et l'élargissement à de nouvelles filières répondent aussi à cet objectif.
 

Logo EDUC

 

Des partenariats historiques renforcés en Chine, en Amérique et en Afrique

  • En Chine, l’ouverture en 2018 d’un Institut franco-chinois consolide une collaboration de 30 ans avec l’université du Sud-Est à Nankin, dans les domaines du traitement du signal et de l’image, de l’électronique, de l’ingénierie économique et financière, de la chimie et du biomédical.

 

 

  • En Amérique du Nord, les échanges avec des universités américaines se sont densifiés en partie grâce aux financements KA 107 et le développement de doubles-diplômes. Les partenariats, très étroits, avec les établissements québécois, du réseau de l’Université du Québec, mais aussi de Laval et de l’INRS (dans les domaines des géosciences, de l’environnement et de la santé), se poursuivent en formation comme en recherche.

 

Le renforcement des partenariats dans l’espace francophone

L’Université de Rennes 1 souhaite également poursuivre son engagement dans l’espace francophone en Afrique. Le Maroc héberge des délocalisations dans le domaine de l’économie et de la gestion. Un projet en licence Miage en partie à distance (centre eMiage), a récemment abouti avec l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB), en Côte d’Ivoire, et se développe vers une offre en master via un financement de l’ambassade de France (Hub – Côte d’Ivoire) obtenu en 2019.