[Covid19] FAQ mobilités étudiantes

L'évolution de l'épidémie de Coronavirus (COVID-19) et la situation géopolitique amènent l'établissement à établir des restrictions quant aux conditions de séjour à l'étranger

Je souhaite effectuer une mobilité d'études, une césure ou un stage à l'étranger pendant l'année 2022-2023

Rappel des démarches à suivre pour une mobilité internationale

1. Consultez la classification de la zone où est prévue la mobilité

(1) D’abord sur la carte COVID publiée par le gouvernement

  • L’université validera une mobilité pour une zone qualifiée « verte »

  • Elle ne validera pas une mobilité d’études ou de stage pour une zone qualifiée « rouge » et « rouge écarlate »

  • Elle peut valider une mobilité à destination d’un pays en zone « orange » à condition que ce pays soit indiqué par le ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) comme sans risque géopolitique (se référer au point suivant)

(2) Puis, sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, rubrique Conseils aux voyageurs :

  • L’université ne validera pas une mobilité d’études ou de stage pour une zone qualifiée « rouge » ou « orange » .

  • En cas de basculement en zone « rouge » pendant votre séjour quelle que soit la raison, il vous sera demandé de mettre fin à la mobilité.

  • En cas d’annulation du séjour à l’étranger, l’université ne sera pas responsable des conséquences induites (coût, rapatriement, perte de loyer, etc.)

2. Consultez les règles d'entrée sur le territoire du pays de la mobilité

(1) Consultez les règles à ce lien

(2) Vérifier les règles et leurs mises à jour sur le site du gouvernement du pays visité et/ou de l’Ambassade

Pour une demande de stage, avant de partir, vous devez prendre connaissance des conseils aux voyageurs accessibles via la fiche-pays et joindre à votre convention de stage le document «CONDITIONS D’ENTRÉE ET DE SÉJOUR DANS LE PAYS D’ACCUEIL».

Avant votre départ, il est impératif de vous inscrire sur la base Ariane. De cette manière le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pourra vous joindre par mail ou sms en cas d’incident sécuritaire.

Si vous demeurez plus de six mois dans le pays, en tenant compte de votre temps de présence avant et après la mobilité, il est recommandé de vous inscrire au Registre des Français établis hors de France auprès des autorités consulaires françaises (Consulat général ou section consulaire de l’ambassade).

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?
Contactez-nous : preventioncoronavirusatuniv-rennes1 [dot] fr