Un MOOC pour sensibiliser les étudiant·e·s à la transition écologique et sociale

Depuis le 11 mars, une centaine d’étudiant·e·s et d’enseignant·e·s de cinq composantes participe à un cours en ligne sur les objectifs de développement durable. Objectif : informer, sensibiliser et donner envie de se mobiliser sur ces enjeux. Un MOOC qui a vocation à se déployer à grande échelle pour être suivi par 100% des étudiant·e·s.

Les dix-sept ODD de l'agenda 2030
  1. Plus qu’un cours, une expérience pédagogique 
  2. Une attente forte de la part des étudiant·e·s
  3. 3 questions à Matthieu Perard, vice-doyen de l'UFR d'odontologie
  4. L'équipe projet

Plus d'une centaine étudiant·e·s et enseignant·e·s volontaires de l’ENSSAT, des facultés d’odontologie et de droit - science politique, de l’OSUR et de l’IGR-IAE participent à un MOOC sur les « Objectifs de Développement Durable ». Plus communément appelés ODD, ce sont 17 objectifs que les États se sont engagés, en 2015, à atteindre d'ici 2030 pour répondre aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au changement climatique, à la dégradation de l’environnement... 

A travers des vidéos, des activités pédagogiques et des ressources documentaires, ce MOOC donne des clés pour comprendre ces 17 ODD et la façon dont ils interagissent les uns avec les autres, les atouts qu'ils représentent mais aussi leurs limites. Trente-trois experts nationaux et internationaux, du Nord comme du Sud, issus du monde académique comme du monde non-académique, ont été rassemblés. Une opportunité pour découvrir l'agenda 2030 « de la décennie de l'action » , des outils pour mieux prendre en compte les ODD et des idées et des suggestions pour pouvoir agir concrètement.  

Plus qu’un cours, une expérience pédagogique 

« Ce MOOC est une adaptation sur la plateforme Moodle d’un cours crée par l’Université Virtuelle en Environnement et Développement Durable (UVED), avec qui l’université est partenaire depuis décembre 2020 » explique Ronan Le Cornec, Responsable de projets au Suptice. Deux webinaires viennent compléter cette formation pour aider les étudiant.es à s’emparer des ODD à leur niveau et les encourager à se mobiliser.  « La richesse de ce MOOC réside dans les interactions entre ses participants et la diversité des idées et des émotions que la hauteur des enjeux fait naître. On ne vient pas que pour apprendre des connaissances, mais aussi et surtout pour échanger, partager et… imaginer un avenir désirable ». 

Ce projet est l’amorce d’une démarche plus ambitieuse. Chaque participant.e est aussi impliqué.e dans l’évaluation du MOOC. Les retours d’expérience permettront de le faire évoluer et de l’enrichir pour pouvoir le déployer à grande échelle afin que 100% des étudiant.e.s de l’université le suivent, quel que soit leur cursus.  

Une attente forte de la part des étudiant·e·s

La mise en place de ce projet intervient dans un contexte où les étudiant·e·s accordent une place majeure aux enjeux environnementaux et aspirent à une formation en adéquation avec l’urgence environnementale. C’est ce qu’a mis en évidence le réseau français étudiant pour le développement durable (REFEDD) dans un rapport issu d'une nouvelle consultation nationale étudiante (CNE) auprès de 50 000 étudiant·e·s au printemps 2020. 

- 85% des étudiant·e·s sont inquiet·e·s voire angoissé·e·s vis-à-vis de l’avenir au regard du changement climatique 
- 78% d’entre eux pensent qu’un établissement qui prend en compte ces enjeux est plus attractif que les autres 
- 65% estiment que tous les cursus doivent intégrer ces enjeux. 

 

Ces attentes confortent l’Université de Rennes 1 dans sa volonté de mettre en œuvre une stratégie d’intégration des enjeux de développement durable et de responsabilité sociétale dans toutes ses formations et plus généralement dans toutes les missions de l’établissement. Cette ambition s’appuie notamment sur le programme « intelligence environnementale » en lien avec un projet d’école universitaire de recherche (EUR), piloté par Luc Aquilina .

« Le cadrage de la future offre de formation de l'université vise à davantage prendre en compte ces problématiques dans les maquettes de formation pour la période 2022-2026 » précise Erwan Hallot, vice-président en charge de la formation et de la vie universitaire. 

Ce MOOC, tout comme les ateliers de la Fresque du climat, constitue une première brique pour construire un socle commun de connaissances et de compétences.  « Je me rends compte que nous avons le véritable pouvoir de changer nos modes de vie, et donc notre impact sur la planète, écrit Elodie, étudiante en L3 Droit-Environnement sur le Forum du MOOC. Cette prise de conscience est rendue possible par le fait que nous soyons formés et sensibilisés sur les thématiques des ODD ». D’où l’importance de former pour transformer ! 

3 questions à Matthieu Perard, vice-doyen de l'UFR d'odontologie

Qu'est ce qui a motivé l'UFR à s'engager dans cette expérimentation ?
C'est une décision prise collégialement en comité de direction de l'UFR J'ai trouvé pertinent de proposer cette formation aux étudiants car je trouve que la crise sanitaire occulte largement les problématiques d'ODD qui passent en arrière plan dans le traitement de l'actualité.
 
Vous participez vous-même à ce MOOC, quelles sont vos attentes ? 
Des connaissances factuelles et argumentées sur une problématique que je ne connais que superficiellement. Des pistes pour orienter l'enseignement en odontologie sur une voie plus respectueuse des enjeux environnementaux et sociétaux des prochaines décennies.
 

Pensez vous qu'il serait intéressant de rendre ce MOOC obligatoire ? 
Je réserve ma réponse, je n'ai pas encore terminé de suivre le Mooc !

 

L'équipe projet

Equipe de coordination et d’animation du MOOC 
Luc Aquilina, professeur à l'OSUR,  
François Berthet, directeur de projets Développement durable & Responsabilité sociétale 
Ronan Le Cornec, responsable projets au Suptice 
Ivan Osorio Leon, doctorant à Géosciences 
Enseignants référents des composantes pilotes 
ENSSAT : Jean-Christophe Pettier 
Faculté de droit et de science politique : Virginie Vidalens 
IGR : Fanny Reniou 
OSUR : Luc Aquilina 
UFR Odontologie : Matthieu Perard 
Production et adaptation technique 
Jose Parra, Ingénieur de formation, Suptice 
Christele Viel, opératrice projet multimédia, Suptice