Quand Yves Coppens fréquentait l'Université de Rennes...

Figure mondiale de la paléontologie, Yves Coppens s'est éteint le 22 juin 2022 à l'âge de 87 ans. Dans les années 1950, le co-découvreur de Lucy étudiait les sciences naturelles à la faculté des sciences de Rennes.
Sur le site de Barnenez, de gauche à droite : Jean L’Helgouac’h, Yves Coppens, Pierre-Roland Giot, ?, et Jacques Briard (vers 1960 ?) (archives du Laboratoire Archéosciences-CReAAH)

Avant de devenir l'un des plus célèbres visages de la recherche française, Yves Coppens, ancien directeur du musée de l'Homme et professeur émérite au Collège de France, a étudié à l’Université de Rennes où il a obtenu à 20 ans sa licence en sciences naturelles.

Fasciné par la Préhistoire depuis l'enfance, le Vannetais fréquente alors le laboratoire d’anthropologie préhistorique fondé quelques années plus tôt par le professeur Pierre-Roland Giot. Dans ce laboratoire aux origines du CReAAH, ce dernier applique les techniques scientifiques à l'archéologie, une démarche très originale pour l'époque, et mène les grandes fouilles et restaurations de monuments mégalithiques et de tumulus à travers la Bretagne.
Yves Coppens suit son professeur sur les chantiers de fouilles, comme ici sur le site mégalithique de Barnenez.

La jeunesse du paléoanthropologue en Bretagne a été marquée par l’archéologie et sa passion pour les fossiles, comme il le confiait en interview 

Dès l'âge de 4-5 ans, j'ai été atteint d' « archéologite » . Mes premières « trouvailles » , à une dizaine d'années, étaient de petits pots gaulois quadrangulaires, des augettes, utilisées pour transporter le sel marin obtenu par évaporation. Au collège, mes copains m'appelaient « Coco le Fossile » 

Etudier la paléontologie

Le Master paléontologie, paléo-environnement et patrimoine prépare aux métiers de la paléontologie, dans le domaine de la recherche, de l’enseignement supérieur, de la médiation scientifique et de la valorisation du patrimoine paléontologique.
Les enseignements sont dispensés à l’Université de Rennes 1 (OSUR) et à l’Université d’Angers et complétés par de nombreux stage de terrain dans les Alpes, en Anjou, Bretagne, Charentes, Normandie ou Vendée.

Le parcours est conçu et réalisé en collaboration avec l'es paléontologues de l'équipe "Biodiversité : Interactions, Préservation, Evolution" de Géosciences Rennes qui étudie l'évolution et la paléobiologie des organismes (plantes, premiers métazoaires, arthropodes, vertébrés) et la reconstitution des écosystèmes anciens (milieux marins à continentaux, lagerstätten et préservation exceptionnelle).