Plateforme AQMO : bus et drones mobilisés pour analyser la qualité de l'air

Une plateforme urbaine capable de mesurer la qualité de l’air est en cours de créationC’est à partir de ce projet innovant, associant de nombreux partenaires rennais et coordonné par l’Université de Rennes 1 via François Bodin, enseignant-chercheur à l’IRISA, qu’.

Logo
  1. Objectif du projet
  2. La méthode
  3. Les partenaires
  4. Carte d’identité

Objectif du projet

Le projet Air Quality and MObility (AQMO) est cofinancé par l’Union européenne. Il répond au défi de la qualité de l'air, grâce au développement d'un projet pilote de « ville intelligente » dans la région de Rennes Métropole. Il a pour objectif de développer, dans sa globalité, une plateforme urbaine qui étendra les pratiques actuelles en matière de mesure de la qualité de l'air.

La plateforme AQMO fournira aux citoyens, aux autorités locales, aux organisations scientifiques et aux entreprises privées de nouvelles données et des services innovants basés sur la simulation informatique.

À l’issue du projet, la plateforme, utilisée par Rennes Métropole, pourra facilement être transférable et reproductible dans d'autres villes.
 

La méthode

Afin de fournir des données quotidiennes, l’approche transversale est privilégiée, allant de l’utilisation de micro-capteurs à celle des supercalculateurs. Un aspect important du projet est l’utilisation du HPC (Calcul Haute Performance) en tant que service. Le projet explore son utilisation pour produire de la valeur à l’égard des citoyens et soutenir le processus décisionnel des pouvoirs publics. Les capacités HPC sont nécessaires pour effectuer la simulation numérique avec un modèle de dispersion de la pollution précis qui inclurait l'assimilation de données de capteurs.

Les données obtenues seront mises à la disposition des citoyens grâce au service public métropolitain de la donnée développé par Rennes Métropole. Les métadonnées seront publiées sur le portail français Open Data et sur le portail européen de données ouvertes.

Pour réaliser, de manière rentable, des mesures rigoureuses de la qualité de l'air dans une vaste zone (en complément de la règlementation en vigueur), les acteurs du projet vont exploiter le réseau de bus local en utilisant des capteurs de haute qualité. Dans le cas de mesures de pics de pollution, l’utilisation de drones sera mise en place.
 

Description de la plateforme AQMO - © Projet européen AQMO

François Bodin est assisté par Laurent Morin, chercheur expérimenté, financé par le projet AQMO. Le travail qui lui est confié porte sur le développement de l’ensemble des éléments logiciels systèmes et communications de la plateforme de Edge computing.
 

Les partenaires

AIR BREIZH - AMPLISIM  - GENCI - CNRS/IDRIS - KEOLIS Rennes - NEOVIA INNOVATION - RENNES METROPOLE - RYAX-TECHNOLOGY - UCIT.
 

Carte d’identité

Projet européen AQMO – Programme CEF (Connecting Europe Facility)
 
Nom du responsable scientifique : François BODIN
Laboratoire / UMR : IRISA (Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires) UMR CNRS 6074
 
Durée du projet : Du 01/09/2018 au 31/08/2020 (2 ans)