Partenariat INRS-Université de Rennes 1 : l’articulation recherche-formation au cœur d’un séminaire franco-québécois

Vendredi 21 juin, l'Université de Rennes 1 accueillait, sur le campus de Beaulieu, une délégation de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) du Québec pour un séminaire conjoint. Au programme : état des coopérations et partage d’expériences afin de poursuivre et renforcer les liens entre les deux partenaires.

David Alis, président de l'Université de Rennes 1 ; Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l'INRS
  1. L’INRS, un partenaire privilégié au Québec
  2. Vers des collaborations renforcées

L’INRS, un partenaire privilégié au Québec

Introduit par David Alis, président de l'Université de Rennes 1, et Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l'INRS, ce séminaire a permis de dresser conjointement un état des lieux prospectif des programmes de formation et de recherche partagés, notamment dans le domaine des sciences de l’environnement.

  • Côté formation, les cursus bi-diplômants (Master biologie moléculaire et cellulaire à l’UFR Sciences de la vie et de l’environnement, en lien avec l’Irset ; Master Sciences de l'eau à l’OSUR) ;
  • Côté recherche le LIA RESO, REssources et SOciétés qui associe notamment les universités rennaises, l'INRS et le CNRS avec le double objectif de développer les connaissances sur les ressources naturelles émergentes et d’éclairer les débats publics posés par la protection et l’exploitation de ces ressources.

Vers des collaborations renforcées

Axé sur les dispositifs innovants visant à renforcer l’articulation entre la recherche et la formation dans les cursus universitaires, le séminaire s’est intéressé :

  • aux initiatives de formation innovantes adossées à la recherche, telles que les MOOCs Dynamique des paysages du campus numérique Envam ou UseMetabo porté par le CNRS et piloté par l’Université de Rennes 1 ;
  • aux nouveaux programmes canadiens et québécois à l’appui des initiatives de recherche intersectorielle et internationale.
  • aux nouveaux outils de structuration tournés vers l’international en France (EUR – Ecoles universitaires de recherche, IRLabs, IRProjects, IRNetworks), notamment le projet d'Ecole de Rennes en intelligence environnementale

En amont du séminaire, la délégation québécoise a pu rencontrer les responsables et les équipes de l'IUT de Saint-Malo, avant de rejoindre le campus de Beaulieu pour y visiter les installations de l'IETR et de l'Institut de physique de Rennes.
Les membres de la délégation ont également découvert les chaires de la Fondation Rennes 1.

Autant de projets qui, pour le président David Alis, représentent

de belles perspectives de renforcement de nos collaborations pour consolider le partenariat entre l’Université de Rennes 1 et l’INRS et institutionnaliser des relations qui ont été tissées et qui ont grandi à travers des projets communs menés par les chercheurs et enseignants-chercheurs.