Nouvelle Chaire pour la Fondation Rennes 1 : « Biodiversité et changement climatique »

Lors de son assemblée générale, le lundi 4 juillet 2022, la Fondation Rennes 1 « Progresser, Innover, Entreprendre » a présenté sa 17e Chaire. Intitulée « Biodiversité et changement climatique », cette nouvelle chaire est pleinement ancrée dans l'actualité. Elle confirme l'engagement responsable partagé de la Fondation Rennes 1, avec le soutien de cinq entreprises partenaires : Fonds de dotation Roullier, Veolia, Samsic, Groupe OKwind et Giboire.

Alors que se tiendra en décembre 2022, à Montréal, la seconde partie de la Conférence des parties, dédiée à la Biodiversité (COP15), la nouvelle Chaire « Biodiversité et changement climatique » de la Fondation Rennes 1 traduit l'action de mettre en synergie le monde de la recherche et le monde de l’entreprise.

Impactée par les activités humaines, et ce de façon exponentielle depuis plus d’un demi-siècle, la biodiversité intervient pourtant dans de nombreuses fonctions : la production (et donc la sécurité) alimentaire grâce à la pollinisation, la qualité de l’air et de l’eau grâce aux facultés épuratives des espèces végétales, les paysages et patrimoines naturels sources d’attractivité et de bien-être.

Si les objectifs mondiaux de préservation de la biodiversité sont très loin d’être atteints, des solutions peuvent être élaborées localement grâce à l’appropriation par l’ensemble des acteurs socio-économiques des connaissances sur la biodiversité et ses services rendus.

Joan van Baaren, professeure à l’Université de Rennes 1, à la tête d’une équipe pluridisciplinaire

La nouvelle Chaire sera dirigée par Joan van Baaren, professeure à l’Université de Rennes 1. Elle sera à la tête d’une équipe pluridisciplinaire issue principalement du laboratoire Écobio et de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes (OSUR).

Partie au Canada après son doctorat sur le comportement des insectes et leur utilité en agriculture, elle s’est intéressée à l'impact des températures sur les comportements des insectes, puis à l'impact du changement climatique sur les parasitoïdes. « Ce sujet m’a très vite ouvert des opportunités de collaboration à l’échelle européenne et internationale » explique celle qui dirige l’UMR Écobio Ecosystèmes, Biodiversité, Evolution à l'Université de Rennes 1. La titulaire de la Chaire « Chaire « Biodiversité et changement climatique » - Fondation Rennes 1 vient d’intégrer le Haut Conseil Breton sur le Climat.

Des travaux collaboratifs innovants, basés sur des expertises académiques

Les travaux s’appuieront notamment sur les expertises académiques des laboratoires de l’Université de Rennes 1 :

  • Le laboratoire Écobio (Université de Rennes 1 - CNRS ) spécialiste de l'analyse des dynamiques de la biodiversité et du fonctionnement des écosystèmes face aux changements globaux (essor démographique, déclin de la biodiversité, dérèglements climatiques, intensification agricole, invasions biologiques, pollution des sols et des eaux...), et ce, dans une optique de développement durable (gestion sobre des ressources naturelles, conservation…). Il comprend 160 membres dont 50 chercheurs et enseignants-chercheurs.
  • L’OSUR dont la mission réside dans la compréhension de l’influence de l’homme sur la dynamique des ressources naturelles. Cet observatoire coordonne 5 UMR (Unités Mixtes de Recherche) associant écologues, géologues, hydrologues, géographes, archéologues, agronomes, physiciens. L’OSUR comprend 450 personnes permanentes dont 250 chercheurs et enseignants-chercheurs et 200 ingénieurs et techniciens.

D’autres laboratoires, notamment en sciences humaines, seront associés en fonction des travaux décidés intégrant notamment des compétences en droit et économie.

Comprendre, expérimenter, recommander : une Chaire en 3 axes

La Chaire « Biodiversité et changement climatique » s'articulera autour de 3 axes : comprendre, expérimenter, recommander.
Les travaux seront consacrés à l’identification et la compréhension du rôle de la biodiversité dans la résistance et l’adaptation aux changements climatiques des activités humaines.

  • Comprendre par l’étude rétrospective de l’adaptation des espèces aux conditions climatiques évoluant sur plusieurs siècles ou millénaires afin de mieux analyser la biodiversité d’aujourd’hui, ses capacités de résilience, les risques et les menaces, et constituer, pour le futur, les modèles de simulation de réponses au changement climatique : migrer, supporter, s’adapter.
  • Expérimenter des réponses au changement climatique basées sur les atouts connus des espèces végétales et animales ainsi que sur la biodiversité des sols, réservoir de microorganismes (bactéries, champignons, virus, archées, micro-algues) et d’espèces animales tout aussi diverses. L’objectif sera de stimuler le développement de pratiques productives tout en luttant contre le réchauffement climatique.
  • Recommander des politiques de gestion pour gérer la biodiversité sur différents écosystèmes urbain, agricole, rural, en intégrant des données socio-écologiques.

La mise en œuvre de ces travaux donnera lieu à la fois à des avancées scientifiques par des publications, colloques, séminaires, et seront partagés au plus grand nombre lors d’animations d’ateliers thématiques intégrant des entreprises, responsables publics et étudiants : Les ateliers de l’Innovation de la Fondation Rennes 1.

Pour les cinq entreprises mécènes de la Fondation Rennes 1, un partenariat qui valorise leur engagement RSE.

La 17e Chaire « Biodiversité et changement climatique » réunit cinq partenaires, PME ou grands groupes et un Fonds de dotation, convaincus de l’intérêt du rapprochement entre université et monde de l’entreprise. Leurs activités sont toutes, directement ou indirectement, concernées par la biodiversité et le changement climatique : que ce soit pour le soutien à une agriculture durable (Fonds de Dotation Roullier), la préservation des ressources par le recyclage et la valorisation des déchets (Véolia RVD), le service aux entreprises dont les performances environnementales sont désormais incontournables en terme de progrès (Samsic), l’installation d’infrastructures de production d’énergies renouvelables (OKWind), ou la gestion foncière et paysagère en aménagement immobilier (Groupe Giboire).