MIRAGE : Lorsque des astrophysiciens étudient les poussières d’étoiles

Ian Sims et Ilsa Cooke de l'Institut de Physique de Rennes ont reçu une bourse individuelle Marie Skłodowska-Curie, financée par l'Union européenne, pour étudier les réactions des molécules aromatiques dans l'espace.

Ian Sims et Ilsa Cooke - copyright UR1/ Frédéric Obé
  1. Le projet
  2. Le contexte
  3. L'objectif du projet
  4. Carte d'identité

Le projet

Intitulé «MIRAGE» « Measuring Interstellar Reactions of Aromatics by Gas-phase Experiments » (Mesurer les réactions interstellaires d’aromatiques par des expériences en phase gazeuse), ce projet vise à mesurer les réactions chimiques d’une molécule organique emblématique, le benzène, jusqu’aux basses températures observées dans l’espace interstellaire.
 

Le contexte

Des scientifiques ont récemment détecté une molécule aromatique appelée benzonitrile en étudiant, à l'aide de radiotélescopes, une nébuleuse froide dans la constellation du Taureau. Malgré l’abondance de molécules aromatiques dans l’univers et le fait qu’elles contiennent au moins un cycle hexagonal d'atomes de carbone particulièrement stable, la découverte du benzonitrile est une première. La radioastronomie a identifié, pour la première fois, une molécule aromatique spécifique dans l’espace. Sa présence dans la constellation du Taureau, à des températures très froides (environ -263 ° C), n’est pas facile à expliquer.
 

L'objectif du projet

Pour comprendre comment le benzonitrile et d'autres aromatiques pourraient se former dans « Taurus », l'équipe dirigée par Ian Sims mènera des expériences en laboratoire pour mesurer avec précision la vitesse des réactions du benzène à différentes températures. Pour ce faire, ils utiliseront une nouvelle technique, en développement à l'Université de Rennes 1, qui utilise la spectroscopie à micro-ondes, le même type de technique de détection que celle employée dans les radiotélescopes. Cet appareil sera capable de mesurer non seulement la vitesse de la réaction, mais également la proportion de cycles aromatiques formés par rapport aux autres molécules. Les scientifiques de l’Observatoire Green Bank en Virginie-Occidentale, où se situe le plus grand radiotélescope du monde, utiliseront ensuite les données de laboratoire de Rennes pour mesurer d'autres molécules aromatiques dans l’espace interstellaire froid.
 
 

Carte d'identité

Projet européen MIRAGE – Action Marie S. Curie
Financement : Programme HORIZON 2020 de la Commission européenne
Etablissement : Université de Rennes 1
Bénéficiaire : Ilsa COOKE
Nom du responsable scientifique : Ian SIMS
Laboratoire / UMR : IPR (Institut de Physique de Rennes) UMR CNRS 6251
Durée du projet : Du 01/05/2019 au 30/04/2021 (2 ans)