L’Université de Rennes 1 investit ses résultats positifs au service des campus durables et écoresponsables

Approuvé le jeudi 10 mars par le Conseil d'Administration de l'université, le compte financier de l’exercice 2021 présente un résultat positif de 7,1 millions d’euros. Fière de ce résultat, l'université souhaite investir dans des campus durables et écoresponsables et rappelle la nécessité d’accompagner au mieux l’établissement et le site académique pour relever ensemble les grands défis de demain.
@F.Obé / UR1

Accompagner la transformation durable des campus au service de la réussite des étudiants et de la qualité de vie.

Certifié sans réserve par les commissaires aux comptes, ce bénéfice de 7,1 millions d'euros, fruit des plans de modernisation et de développement et de retour à l’équilibre mis en œuvre grâce à la mobilisation collective de l’ensemble de la communauté conforte la bonne trajectoire de l’établissement. Pour la 4ème année consécutive, l'Université de Rennes 1 affiche un résultat comptable excédentaire qui lui permet de mobiliser de nouvelles marges de manœuvre pour accompagner la transformation durable de ses campus, s’engager dans la perspective de neutralité  carbone et améliorer la qualité de vie au travail et les conditions d’études :

  • Plan pluriannuel de l’investissement immobilier
  • Programmation pluriannuelle de l’investissement numérique
  • Budgets participatifs, pour les étudiants et les personnels

Une volonté de l'équipe de gouvernance : relever les défis numérique, environnemental, sanitaire, et réussir la transition écologique et énergétique des campus

L’équipe de direction de l’Université de Rennes 1 souligne la nécessité de récompenser les efforts menés et d’accompagner l’établissement et les sites rennais et breton dans la durée à relever les défis majeurs.

David Alis, président de l’Université de Rennes 1
« L’établissement affiche pour 2021 un résultat comptable  d’environ 7 millions. Si on enlève les recettes et dépenses  exceptionnelles, le résultat reste durablement positif avec un  résultat structurel avoisinant les 4,5M € et conforte la  dynamique positive enregistrée depuis plusieurs années. Le fort développement de la formation continue et de  l’apprentissage ainsi que la qualité des relations nouées avec le monde socio-économique se traduisent dans ces bons  résultats. Les recettes de fonctionnement du service de  formation continue et d’apprentissage (SFCA) ont été  doublées en 3 ans (de 8 M€ en 2018 à 16 M€ en 2021). L’université s’engage ainsi résolument dans la formation tout au long de la vie pour une société de la connaissance et pour la mobilité sociale. Elle crée les savoirs de demain, favorise le développement des compétences et la réussite étudiante. Elle investit dans l’avenir ».

Ludovic Babin Touba, vice-président en charge des finances
« La capacité d’autofinancement (CAF) de l’établissement atteste en particulier d’une situation financière saine et favorable. De près de 15 M€, la CAF a permis de financer près des ¾ des investissements en 2021. Fort de ces bons résultats, nous avons notamment décidé un investissement complémentaire sur le bâtiment 10A du campus de Beaulieu et la faculté de droit et de science politique, avec le concours des collectivités dans une perspective de transition écologique et énergétique et de neutralité carbone. Dans un contexte de besoin de financement global sur le campus de Beaulieu de près de 160 millions et d’augmentation particulièrement  importante du coût des fluides, cette capacité   d’autofinancement apparaît plus utile que jamais. Elle risque cependant d’être insuffisante sans accompagnement de l’Etat. »