L'Université de Rennes 1 et le CHU de Rennes renouvellent pour 5 ans leur convention de partenariat pour un projet scientifique et académique d'excellence en santé

Le 2 mai 2022, l’Université de Rennes 1 et le centre hospitalier universitaire de Rennes ont renouvelé la convention qui lie les deux établissements publics. Associés, le centre de lutte contre le cancer (CLCC) Eugène Marquis, le centre hospitalier Guillaume Régnier (CHGR) et, nouvellement, l’École des hautes études en santé publique (EHESP) s'engagent dans cette ambition partagée : conforter l’excellence clinique et académique du site rennais, développer des formations de très haute qualité pour l’ensemble des professionnels de santé et placer les questions de recherche et d’innovation au cœur des projets stratégiques.
Signataires-renouvellement-convention @CHU-Rennes

Le site rennais, vecteur de nombreux atouts

La convention cadre constitutive du centre hospitalier universitaire de Rennes établit les ambitions de la collaboration hospitalo-universitaire en décrivant ses orientations stratégiques en matière d’enseignement, de recherche et d’innovation et ses principes de gouvernance et de fonctionnement. Elle traduit aussi la volonté commune de contribuer à la thématisation du site rennais et de la Bretagne sur les grands enjeux de santé : cancérologie, technologies de santé et exploitation sécurisée des données de santé, génétique/génomique et interaction gènes/environnement, santé globale One Health, etc.

Renouvelée pour 5 ans, l'objectif est de poursuivre la collaboration avec les établissements de santé associés que sont le CLCC Eugène Marquis et le CHGR. L’association de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), acteur incontournable de la formation et de la recherche en santé publique, à la convention hospitalo-universitaire porte, une ambition renforcée dans le domaine de la santé publique. Elle s’inscrit pleinement dans le projet de création, en janvier 2023, de l’établissement public expérimental « Université de Rennes » qui se positionne comme un acteur de référence sur le plan national, européen et international en santé publique, santé globale et santé numérique.

 

La signature de cette convention hospitalo-universitaire engage toutes les parties dans des projets
de coopération renforcée en matière de santé autour de thématiques déjà fortes au CHU dans le

domaine de
la santé publique, des technologies en santé, du numérique et de la gestion des
données, de la cancérologie et des maladies inflammatoires. Elle vise à renforcer l’ambition

nationale et internationale du site rennais en matière d’enseignement, de recherch
e
et d’innovation en santé
.
Véronique Anatole
, directrice générale CHU

Cette convention ambitieuse vient confirmer notre mobilisation collective pour fédérer les forces
du site rennais et breton en
matière de santé. Elle préfigure la création de l’Université de Rennes et
son positionnement décisif autour des grandes transitions sociétales, dont celle de la santé globale

qui résonne tout particulièrement dans le contexte de crise sanitaire. A travers
cet élan commun,
nous voulons donc avant tout être utiles à la société et au territoire et nous nous engageons ainsi

résolument dans le cadre du plan Innovation Santé France 2030.

David Alis, président de l’Université de Rennes 1

Formation, recherche, innovation : l'excellence au service d’un projet commun ambitieux

Les établissements signataires s’engagent à travers cette signature à harmoniser leurs stratégies en matière d’enseignement, de recherche, d’innovation et de valorisation telles qu’elles sont appelées à figurer dans leurs projets d’établissement respectifs :

  • En matière de formation : enrichir l'offre, notamment en Santé publique, Administration de la Santé, Biologie Santé, Nutrition et Sciences des Aliments, et à développer des projets conjoints de formation professionnelle (universitarisation des formations paramédicales, intégration de la formation maïeutique au sein de l’Université).
  • En matière de recherche : impulser une recherche fondamentale et clinique s’articulant autour de quatre grands axes : les technologies pour la santé, la cancérologie, l’infection et l’inflammation, la santé publique et l’exposome. La recherche en santé repose en effet sur l’implication forte des PU-PH chercheurs impliqués dans les unités mixtes de recherche (UMR) (INSERM, CNRS, etc.) et des praticiens hospitaliers également engagés.
  • En matière d’innovation et de partenariats : poursuivre et développer la dynamique de réponse commune aux grands appels à projets régionaux, nationaux et européens, notamment ceux du programme d'investissements d'avenir (PIA). La convention ouvre de nouveaux champs de collaboration : avec le monde économique en s’appuyant notamment sur l’écosystème et en cohérence avec la stratégie de spécialisation de la Région Bretagne ; à l’échelle internationale à travers la promotion de la mobilité ou encore l’organisation d’actions et d’échanges internationaux et en termes communication afin de renforcer la notoriété et l’attractivité du site rennais.