Les diplômés bio-informaticiens célèbrent leur réussite

Rencontre avec des étudiants lors de la première remise officielle des diplômes du master de Bio-Informatique et Génomique

Promotion 2013-2014 du master BIG

Après 15 ans d'existence sous différentes appellations, le master de Bio-Informatique et Génomique (BIG) a mis à l'honneur, pour la première fois, les étudiants de la promotion 2013-2014 dans le cadre d'une remise de diplômes, qui s'est tenue le 16 janvier 2015.

Rencontre avec Ambre-Aurore et Jean, diplômés du master BIG et à l'initiative de la cérémonie

"Nous voulions marquer le coup ! Faire une remise de diplômes dans les formes !" revendiquent Ambre-Aurore et Jean, diplômés du master BIG et à l'initiative de la cérémonie. "C'est plus sympa que d'aller chercher son diplôme à la scolarité" avouent-ils. En effet, en stage à Cambridge et à Montréal, ils ont assisté aux remises de diplômes à l'anglo-saxonne. "Nous sommes sûrement tombés sous le charme de ce type de cérémonie" reconnaissent-ils.

Pourquoi ont-ils choisi ce master ?

Après une licence Informatique à Nantes, Jean voulait contribuer à la recherche scientifique sur le vivant. Le master Bio-Informatique et Génomique de Rennes était alors “la meilleure solution" pour lui. "Je pouvais utiliser mes connaissances acquises auparavant et apprendre la biologie”.

Ambre-Aurore, dipômée du master Biologie-Agronomie-Santé, spécialité Sciences Cellulaires et Moléculaires du Vivant de Rennes 1, s'est révélée après un stage dans l'unité de génétique canine de l'IGDR. Le domaine de la génétique/génomique s'était pour elle ! Il n'y avait plus qu'à maîtriser les outils bio-informatiques en s'inscrivant dans le master BIG.

Recommanderaient-ils ce master ?

Ce master a une spécificité : deux disciplines à connaître. Cela n'a pas fait peur aux deux étudiants. Jean le recommande car "il accueille informaticiens et biologistes, ce qui a pour conséquence de créer une bonne émulation". "Cette formation est un véritable atout pour l'avenir" clame, quant à elle, Ambre-Aurore. La bio-informatique prend de plus en plus de place dans le monde de la biologie. Les technologies actuelles permettent d'obtenir des quantités de données croissantes qu'il faut ensuite traiter.

Que deviennent-ils ?

Ambre-Aurore est en recherche d'emploi et Jean poursuit en doctorat à l'Université de Rennes 1. Son sujet : "Semantic-based reasoning for biological pathways analysis".

Et pour le reste de la promotion 7 mois après l'obtention du diplôme :

  • 3 poursuivent en doctorat
  • 4 ont un contrat d'ingénieur d'étude
  • 1 effectue un complément en compétences informatiques
  • 4 sont en recherche d'emploi
Ambre et Jean, diplômés du master BIG

Informaticiens et bio-informaticiens : des clefs de voûte pour Francis Galibert, parrain de la promotion

"Informaticiens et bio-informaticiens sont et seront les clefs de voûte de toute action à venir dans le domaine de l'ADN" : c'est par ces mots que Francis Galibert, parrain de la promotion, a clôturé sa conférence en présence de 70 personnes.

Francis Galibert, parrain de la promotion 2013-2014 du master BIG lors de sa conférence La révolution ADN.

Le master de Bio-Informatique et Génomique (BIG)

Le master forme des spécialistes de la gestion, du stockage, de la modélisation et de l'analyse des données produites en masse par les nouvelles technologies de génomique et post-génomique. La particularité du master BIG de Rennes est sa pluridisciplinarité et son ouverture au recrutement d'étudiants issus d'un cursus de biologie ou d'informatique ou de mathématique. Il en résulte une nécessité de créer un esprit collectif d’entraide entre les étudiants.

 La notion de réseau est particulièrement utile dans les métiers très variés de la bio-informatique qui sont en plein essor.

Site du master de Bio-Informatique et Génomique