Le chimiste William Erb encouragé à poursuivre ses travaux sur une nouvelle famille d'antiviraux

Maître de conférences à l'Université de Rennes 1, William Erb développe au sein de l'Institut des sciences chimiques de Rennes de nouvelles molécules permettant de lutter contre un large panel de virus. Un projet récompensé par la Fondation d’entreprise Grand Ouest qui lui a remis un prix d'encouragement le 3 février.
William ERB, lauréat 2021 des prix de la Recherche de la fondation Grand Ouest

La Fondation d’entreprise Grand Ouest accompagne les projets scientifiques des établissements publics du Grand Ouest, dans le cadre de la recherche fondamentale ou appliquée. Elle se donne pour mission de révéler l’innovation des projets au regard des enjeux sociétaux, environnementaux et économiques de son territoire.
Le 3 février, la fondation a attribué à William Erb un prix d'encouragement doté de 5 000 € pour son projet de développement de nouveaux dérivés ferrocéniques antiviraux à large spectre.

Membre de l'équipe Chimie Organique & Interfaces de l'ISCR, l'enseignant-chercheur développe un axe de recherche dédié à la chimie du ferrocène dans le but d’accéder à de nouveaux dérivés pour des applications, notamment en catalyse ou à l’interface avec la biologie. Il s’intéresse ainsi au développement de nouvelles méthodologies de synthèse et à l’étude de nouvelles familles de ferrocènes présentant soit des groupes fonctionnels originaux soit des motifs de substitution peu, voire non étudiés.

Notre projet vise à préparer de nouvelles molécules antivirales permettant de lutter contre un large panel de virus.
Des résultats prometteurs ont été obtenus contre le virus ZIKV (responsable du Zika) et contre le SARS-CoV-2, responsable de la pandémie actuelle de COVID-19.
En nous basant sur ces résultats, nous développerons de façon rationnelle cette nouvelle famille d’antiviraux pour lutter tant contre des virus émergents que des mutants de virus actuels.

Le chimiste est lauréat de la Fondation d’entreprise Grand Ouest pour la 2e année consécutive : en 2020, il avait également perçu une bourse de 5 000 € pour ce même projet.

Le projet "Oktoscience" mené au LTSI également primé

Alfredo Hernandez, directeur de recherche Inserm co-responsable de l'équipe SEPIA du Laboratoire de Traitement du Signal et de l’Image fait également partie des lauréats 2021 et a reçu une bourse de 10 000 € pour son projet "Oktoscience"

"Oktoscience" a pour objectif de créer le premier dispositif médical implantable communiquant capable de stimuler le système nerveux par une thérapie auto-adaptative et personnalisée.
La première application sera le traitement de l'épilepsie par stimulation du nerf vague.
Ce projet est le résultat de plus de 10 ans de recherche et d’une stratégie de propriété intellectuelle solide (7 familles de brevets). Nous achevons actuellement un programme de maturation financé par la SATT Ouest Valorisation et la région Bretagne ayant permis de lever de nombreux verrous.

Les lauréats rennais du prix Recherche 2021 de la Fondation d'entreprise Grand Ouest © Fondation GO

 

Diane Hearing, maîtresse de conférences à l'Université Rennes 2 (M2S), Alfredo Hernandez, directeur de recherche Inserm (LTSI) et William Erb, maître de conférence à l'Université de Rennes 1 (ISCR), entourés de Vincent Lamande, vice-président de la Fondation d’entreprise Grand Ouest, Christine Rivalan Guégo, présidente de l'Université Rennes 2, David Alis, président de l'Université de Rennes 1 et Richard Postaire, administrateur de la Fondation d’entreprise Grand Ouest en charge du Territoire Recherche - © Fondation GO