La lumière visible pour activer des liaisons carbone-hydrogène

Ce système catalytique innovant utilise ainsi une source d’énergie sûre, abondante et renouvelable qui rend plus respectueuse de l'environnement la fonctionnalisation de ces liaisons, et partant l'obtention de molécules complexes. Publication en oct. 2019 dans Angewandte Chemie International Edition par des chercheurs de l'Institut de sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1/INSA Rennes/ENSCR), en collaboration avec des collègues toulousains.

Jompol Thongpaen, Olivier Baslé et al.
Au cours des dernières décennies, la fonctionnalisation directe des liaisons carbone-hydrogène (ou C-H) est devenue un outil de synthèse organique important car il offre un accès rapide et économique à des molécules complexes.

Des chercheurs du Laboratoire de chimie de coordination à Toulouse (CNRS) et de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes 1/INSA Rennes/ENSCR) ont découvert un nouveau système catalytique capable d’activer et de fonctionnaliser les liaisons C-H dites « inertes » en présence de lumière visible.

[Lire le texte intégral sur le site de l'Institut national de chimie du CNRS]