FogGuru : conclusion et perspectives pour un projet européen prometteur

Huit chercheuses et chercheurs internationaux ont suivi le programme de doctorat industriel européen FogGuru, ouvrant la voie à la prochaine génération d'experts au Fog Computing en Europe.

Clap de fin pour le projet FogGuru
  1. Les enjeux du Fog Computing
  2. Un projet européen innovant et collaboratif

Les enjeux du Fog Computing

Le Fog Computing est un nouveau paradigme permettant d'alimenter de nouvelles applications et de nouveaux services grâce à la mise à disposition d'une infrastructure informatique distribuée capable de traiter les données à proximité des utilisateurs. Le Fog Computing est une évolution naturelle des infrastructures de Cloud Computing, car il offre des avantages substantiels en termes d'évolutivité, d'interactivité et de meilleure utilisation des ressources du réseau. Les principaux leaders du secteur des Technologies de l'information et de la communication (TIC) comme Cisco, Huawei, IBM, etc. investissent massivement dans cette ligne d'innovation, qui devrait avoir un impact majeur sur plusieurs domaines d'application, de la même manière que le cloud les influence actuellement.

Pour que l'Europe reste compétitive dans ce domaine, il est de la plus haute importance de former une génération de professionnels de la technologie, spécifiquement formés aux infrastructures et aux applications de Fog Computing. Le projet FogGuru, financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 Actions Marie Skłodowska-Curie a formé huit chercheuses et chercheurs talentueux  avec un programme de recherche innovant et intersectoriel pour établir la prochaine génération d'experts européens du Cloud et du Fog Computing.

Un projet européen innovant et collaboratif

Durant ce programme, chaque chercheur et chercheuse a consacré 40 % de son temps au monde universitaire, 40 % à une collaboration avec des petite et moyenne entreprises (PME) de haute technologie et 20 % à l'expérimentation dans un laboratoire vivant. En plus de leur formation scientifique et technique, les membres de FogGuru ont bénéficié d'un vaste programme de formation à l'innovation technologique et à l'esprit d'entreprise, ainsi qu'aux compétences transversales. Ces compétences combinées leur ont permis de maîtriser pleinement le processus d'innovation qui va de la recherche fondamentale à l'invention et au développement de produits et services innovants.

Au cours d'une expérience unique de laboratoire vivant à Valence (Espagne), les chercheuses et chercheurs ont déployé leurs technologies dans une véritable plateforme urbaine de Fog Computing, tout en offrant des avantages précieux aux citoyens de Valence en Espagne. En étroite collaboration avec EMIVASA, la société responsable de la distribution de l'eau à Valence, le premier groupe de chercheurs a déployé des technologies de Fog Computing pour détecter les consommations d'eau anormales. Le second groupe a développé un FabLab à La Marina de Valence, un espace ouvert où chacun peut apprendre à traiter des données de l'Internet des Objets, tout en aidant La Marina à mesurer et à analyser un certain nombre de paramètres pertinents tels que le niveau de la mer, la hauteur des vagues, la vitesse du vent et d'autres conditions météorologiques. Grâce aux résultats des mesures, La Marina pourra améliorer ses services et offrir une expérience enrichissante aux visiteurs du port. Les avantages du FabLab seront exploités davantage grâce à une collaboration entre Las Naves et l'Université polytechnique de Valence.

Dans un second temps, lors du hackathon "Hack the Fog !", le projet FogGuru a rapproché les technologies de Fog Computing des utilisateurs finaux. Cet événement a permis de s'engager avec des bêta-testeurs externes pour évaluer les technologies existantes et les aider à créer leurs propres applications de Fog Computing.
Enfin, les différentes technologies de Fog Computing créées par le projet ont été publiées sous des licences open source accordant à tout chercheur, entreprise ou projet le droit de les utiliser et de les étendre gratuitement.

Le projet FogGuru, qui a duré 4 ans, a réuni des universités de premier plan (Université de Rennes 1 et Technische Universität Berlin), des PME de haute technologie (Elastisys de Suède et U-Hopper d'Italie), complétées par l'EIT Digital Rennes et le laboratoire vivant Las Naves de la ville intelligente de Valence.