Favoriser la diversité des plantes jusqu'au centre du champ

Augmenter la longueur de bords de champ, en pourtour de parcelles plus petites et plus diversifiées, constitue un complément prometteur aux mesures agri-environnementales pour conserver et restaurer la diversité des plantes, y compris au centre des parcelles. Contribution de scientifiques rennais de l'unité ECOBIO à une étude publiée dans Journal of Applied Ecology (3 mars 2020)

Bord de champ - Photo Gordon Griffiths
  1. Qu'est-ce qu'un bord de champ ?
  2. Référence

Des chercheurs de l'unité ECOBIO ont contribué à une étude menée par des scientifiques d'Inrae et du CNRS, en collaboration avec des équipes allemandes, espagnoles, anglaises et canadiennes. Ces travaux ont examiné l’effet de la diversité des cultures et de la longueur de bords de champs (inversement proportionnelle à la taille des parcelles) sur la diversité de plantes dans les champs.

L'étude, basée sur 1 451 parcelles agricoles, montre qu’augmenter la longueur de bords de champs constitue un complément prometteur aux mesures agri-environnementales pour conserver et restaurer la diversité des plantes, y compris au centre des parcelles.

[Lire l'intégralité de cette présentation sur le site d'INRAE - Institut national regroupant au 1er janvier 2020 l'INRA et l'IRSTEA]

Qu'est-ce qu'un bord de champ ?

Le bord de champ est la zone qui sépare l’espace cultivé du bord de la parcelle. Ce réseau de linéaires, plus ou moins dense selon la structure agraire, est un élément essentiel en agriculture, bien qu’il soit un espace non cultivé. La création d’un bord de champ peut être d’origine naturelle (cours d’eau, zone boisée) ou anthropique (entre deux parcelles, fossé, chemin). Cette zone délimite le parcellaire [source].

Référence

Configurational crop heterogeneity increases within‐field plant diversity
Audrey Alignier, Xavier O. Solé‐Senan, Irene Robleño, Bàrbara Baraibar, Lenore Fahrig, David Giralt, Nicolas Gross, Jean‐Louis Martin, Jordi Recasens, Clélia Sirami, Gavin Siriwardena, Aliette Bosem Baillod, Colette Bertrand, Romain Carrié, Annika Hass, Laura Henckel, Paul Miguet, Isabelle Badenhausser, Jacques Baudry, Gerard Bota, Vincent Bretagnolle, Lluis Brotons, Françoise Burel, François Calatayud, Yann Clough, Romain Georges, Annick Gibon, Jude Girard, Kathryn Lindsay, Jesus Minano, Scott Mitchell, Nathalie Patry, Brigitte Poulin, Teja Tscharntke, Aude Vialatte, Cyrille Violle, Nicole Yaverscovski, Péter Batáry
J Appl Ecol. 2020; 00: 1– 10 | 03 March 2020 | doi: 10.1111/1365-2664.13585