Ecrans et troubles du langage chez l’enfant

Une étude de cas-témoins en Ille-et-Vilaine, dirigée par Manon Collet, mesure l’impact des écrans sur le développement primaire du langage chez l’enfant.

Ecrans et troubles du langage chez l’enfant
  1. La télé du matin influence le développement psychomoteur
  2. Manon Collet, lauréate du prix de thèse de médecine

La télé du matin influence le développement psychomoteur

L’étude cas-témoins a concerné 167 enfants nés entre 2010 et 2012 et diagnostiqués avec des troubles primaires du langage, ainsi que 109 témoins ne présentant pas de trouble du langage, sur le territoire d’Ille-et-Vilaine.
Le constat est que les enfants exposés aux écrans le matin avant l’école étaient trois fois plus à risque de développer des troubles primaires du langage.
De plus, lorsque ce risque était associé au fait de discuter rarement, voire jamais, du contenu des écrans avec leurs parents, ils étaient six fois plus à risque de développer des troubles primaires du langage.

Manon Collet, lauréate du prix de thèse de médecine

L’étude, L’exposition aux écrans chez les jeunes enfants est-elle à l’origine de l’apparition de troubles primaires du langage ? Une étude de cas-témoins en Ille-et-Vilaine, a été réalisée dans le cadre de la thèse d'exercice de Manon Collet à la faculté de médecine de l'Université de Rennes 1, pour l'obtention de son diplôme en 2017.
Aujourd’hui publié au Bulletin épidémiologique de Santé publique France, les recherches de Manon Collet lui ont valu un prix de thèse de Médecine « Professeur Pierre Gineste » 2017.