Disparition de Michel Poulain

Chimiste mondialement connu pour sa découverte des verres fluorés, Michel Poulain, ancien ingénieur de recherche du Laboratoire Verres et Céramiques de l'Université de Rennes 1, est décédé le 22 avril 2021 à l'âge de 85 ans.

Michel Poulain, chimiste mondialement connu par sa découverte des verres fluorés

C'est en octobre 1966 que Michel Poulain a rejoint le laboratoire de Chimie Minérale D en qualité d’ingénieur. Électronicien, il s’occupait de la maintenance des équipements. Par la suite, il devint opérateur en diffractométrie sur cristaux. En parallèle, il s’initia à la chimie du solide. Il découvrit alors un nouveau type structural (SmZrF7) et continua la recherche de nouveaux matériaux basés sur le fluorure de zirconium. C’est dans ce contexte qu’il obtint accidentellement les premiers verres de fluorozirconate.

Michel Poulain est mondialement connu pour sa découverte des verres fluorés en 1974. Elle en a fait l'un de chimistes les plus célèbres de l'Université de Rennes 1. Cette découverte a eu un retentissement important dans la communauté scientifique du verre. Elle a donné lieu à des travaux et investissements considérables dans les années 80-90, devenant un sujet "à la mode". Elle lui a valu des prix comme le G. W. Morey Award de l'American Ceramic Society ou le prix Philip Moris, et au passage, un article dans le New York Times et Time Magazine. Plus récemment, il a obtenu le prix spécial ISNOG Québec en 2018. Il était très apprécié des collègues nord-américains et chinois de l'ISCR de Rennes.

Jusqu’à son départ en retraite en 2000, il a exploré des centaines de diagrammes vitreux et des milliers de compositions vitreuses. Il contribua directement à la formation de dizaines de doctorants dont certains connaissent une grande réussite professionnelle.

Outre la création de l'entreprise "Le Verre Fluoré", les retombées de ses travaux sont exceptionnelles :

  • En astronomie, le couplage de télescopes par des fibres optiques (Chili et Hawaï)
  • Une sonde pour la mission Exomars
  • Prochainement des fibres sur la lune
  • Des lasers fibrés pour applications médicales
  • De nouveaux lasers, en particulier des sources supercontinues
  • Des capteurs innovants basés sur les technologies infrarouges
  • Des programmes de fabrication de fibres optiques dans la station spatiale ISS, avec des sociétés américaines constituées à cet effet. Notons en passant que des préformes en verre fluoré seront étirées dans l’ISS cet été, et que peut être Thomas Pesquet y mettra la main.
  • et plus encore dans le médical et l’agroalimentaire.

 Il laissera le souvenir d'un homme plein d’humour et de subtilité qui était toujours prêt à aider les gens et à apporter son soutien à la science.