Disparition de Jean-Pierre Brun

Le géologue Jean-Pierre Brun, professeur émérite de l'Université de Rennes 1, est décédé le 30 octobre 2019. La communauté universitaire lui rend hommage.

Jean-Pierre Le Brun, parrain de John Frederick Dewey, Docteur Honoris Causa 2012

Professeur émérite à Géosciences Rennes et spécialiste internationalement reconnu de la tectonique, Jean-Pierre Brun fut recruté comme assistant en 1974 à Rennes, où il soutient sa thèse de doctorat de 3e cycle en 1975 sur le thème "Contribution à l'étude d'un dôme gneissique, le massif de Saint-Malo, Massif Armoricain." Maître-assistant jusqu'en 1981, il est promu professeur des universités en 1982, à 33 ans, à l'Institut de Physique du Globe de Paris et à l'Université Denis Diderot, Paris 7. Il revient en 1988 en Bretagne pour prendre la succession de Pierre Choukroune à la tête du Centre Armoricain d'Etude Structurale des Socles qu'il rebaptisera Géosciences Rennes et où il était professeur émérite depuis 2014.

Homme de terrain, théoricien tout autant que modélisateur en laboratoire, expert de la géologie bretonne, il a voyagé sur tous les continents pour étudier la déformation des plaques tectoniques. Ses travaux, alliant observation de terrain et modèles physiques ont eu un rôle fondamental pour la compréhension de la dynamique de la planète Terre.

Internationalement reconnu comme un scientifique majeur, il avait permis des avancées de premiers ordres en Sciences de la Terre. Il avait ainsi été distingué par ses paires, avec entre autres, les médailles Stephan Mueller en 2008 et Arthur Holmes en 2017 décerné par l'European Geophysical Union (EGU), et les prix de l'Académie des Sciences (1990) et de la Société Géologique de France (1996). Son excellence scientifique avait été reconnue par sa nomination en tant que membre senior à l'Institut Universitaire de France (1997) et membre de l'Academia Europaea (2005).

Il a joué un rôle de premier plan dans le pilotage des structures d'enseignement supérieur et de recherche en France. Il fut, entre autre, président de la section 18 du Comité National de la Recherche Scientifique de 1991 à 1995, vice-président recherche de l'Université de Rennes 1 de 1997 à 2001, directeur du laboratoire Géosciences Rennes de 1991 à 1995 et président de la Société Géologique de France de 2005 à 2006. Son expertise scientifique novatrice lui a permis de forger de nombreuses collaborations, aussi bien dans le domaine académique qu'avec l'industrie.

Enseignant et chercheur passionné, il a également laissé derrière lui toute une génération d'étudiants qu'il a formé à la tectonique. Il a ainsi formé plus d'une quarantaine d'étudiants en thèse qui occupent aujourd'hui des postes dans l'industrie ou l'enseignement supérieur et la recherche. Il a ainsi joué un rôle déterminant dans le rayonnement du laboratoire de Géosciences Rennes mais aussi un rôle majeur et directeur au niveau national et international en Sciences de la Terre.

Jean-Pierre Brun était un scientifique brillant et résolument optimiste, enthousiaste et passionné, grand amateur de bonnes choses, de belles problématiques géologiques et de grandes discussions scientifiques. La géologie française perd l'un de ses grands serviteurs.