Dessaler l'eau de mer à moindre coût : vers un nouveau nanomatériau

Des simulations numériques réalisées à l'Institut de Physique de Rennes en collaboration avec l'Université de Sherbrooke (Québec, Canada) ont montré que le nitrure de bore hexagonal constitue un matériau nanoporeux très efficace pour le dessalement de l’eau de mer à moindre coût. Ce résultat a débouché sur la réalisation de membranes en cours de test. Publication dans la revue Omega de l'American chemical society (juin 2018).

X. Davoy et al.
  1. Vers une membrane plus efficace, plus résistante, et moins coûteuse
  2. Référence

De nos jours, le dessalement est devenu une solution tout à fait abordable pour faire face au manque d’eau douce dans de nombreuses régions du globe.

Le cœur du procédé de dessalement est basé sur la technologie d’osmose inverse.

Bien que l'osmose inverse ait prouvé son efficacité, elle reste relativement coûteuse car il faut injecter l’eau à de très fortes pressions pour compenser la faible perméabilité des membranes très denses qu'elle utilise.

Vers une membrane plus efficace, plus résistante, et moins coûteuse

Des chercheurs de l’Institut de physique de Rennes (CNRS/Univ. Rennes 1), en collaboration avec l’Institut des sciences chimiques de Rennes et l'université de Sherbrooke (Québec, Canada), ont utilisé des simulations de type dynamique moléculaire afin de démontrer que les membranes de nitrure de bore nanoporeuses permettaient une augmentation drastique de la perméabilité. Elles surpassent de plusieurs ordres de grandeur celle des membranes actuelles. Et leur capacité à retenir les ions avoisine les 100 %.
 

Membrane de nitrure de bore nanoporeuse expérimentale vue au microscope électronique - © A. Ghoufi et al.

Entre autres financements, ces recherches ont reçu le soutien de l'Université de Rennes 1 à travers l'action "Défis émergents".

[Lire l'article complet sur le site de l'Institut de physique du CNRS]

Référence

High Water Flux with Ions Sieving in a Desalination 2D Sub-Nanoporous Boron Nitride Material
Xavier Davoy, Alain Gellé, Jean-Christophe Lebreton, Hervé Tabuteau, Armand Soldera, Anthony Szymczyk, and Aziz Ghoufi
CS Omega, 2018, 3 (6), pp 6305–6310 | 12 juin 2018 (web) | doi: 10.1021/acsomega.8b01076