Des drones semi-autonomes pour aider les secours

Arrivés sur le lieu d'un incendie, les pompiers dessinent sur tablette un périmètre de vol. Une application pilote automatiquement des drones qui, à l'aide de caméras classiques et infrarouge, permettent aux secours de se représenter clairement la situation et de prévoir au mieux leur intervention. Prévu pour la fin de l'année 2019, le développement de cette solution est mené par la startup Eole Eyes, fondée par des chercheurs de l'Université de Rennes 1.

Illustration Eole Eyes - Credit : Eole Eyes

Comme le récent incendie de la cathédrale Notre Dame l’a montré, les drones peuvent être un avantage décisif lorsqu’il s’agit pour les pompiers d’analyser la scène avant de prendre des décisions face à des situations d’urgence.

Le marché ne manque pas de produits qui répondent à ce besoin. La plupart, cependant, couvrent principalement la partie matérielle (le drone et ses capteurs) ou la partie logicielle utilisée pour analyser les données collectées. Qui plus est, ils reposent généralement sur la présence d’un pilote de drone dédié, ainsi que d’un opérateur caméra pour la prise de vue. 

Le projet UAV Retina soutenu par EIT Digital vise à développer des drones qui peuvent voler de manière autonome, sans que l’intervention d’un humain ne soit nécessaire, et en offrant une solution tout-en-un, une plateforme matérielle et logicielle avec analyse à la volée des données recueillies par les capteurs pour offrir aux équipes de secours une aide à la détection de victimes et une vue d’ensemble de la scène pour mesurer l’évolution de l’incendie.

Ce sont les chercheurs de l’Université de Rennes 1 qui mènent ce projet, accompagné par les experts de la Fondazione Bruno Kessler de Trento (Italie), de l’entreprise néerlandaise Bright Cape et de JCP Connect.

« À tout moment il sera possible de basculer en mode manuel, au besoin. Mais dans le cas général, l’utilisateur aura seulement à dessiner le périmètre de vol et l’application s’occupera du reste » explique Olivier Martineau, qui dirige Eole Eyes, la startup issue du projet UAV-Retina. « Il est également possible de spécifier les zones à éviter."

Par ailleurs, au-delà des cas d’utilisation habituels de surveillance d’incendies et de détection de victimes, Eole Eyes proposera également une application de détection d’engins explosifs improvisés (IED) à l’aide d’un radar à pénétration de sol intégré au drone, capable de scanner les premiers mètres en surface.

[Toutes les informations sur la solution développée par Eole Eyes]