Comment développer la géothermie en terre bretonne ?

La production d'énergie issue de la géothermie est en plein essor dans le monde. À l’Université de Rennes 1, c’est au laboratoire Géosciences Rennes (Université de Rennes 1/CNRS - OSUR) que la question s’est posée. Maria Klepikova et Olivier Bour ont décidé d’y répondre à travers le projet européen THERM.

Schéma - Projet THERM
  1. Contexte
  2. Projet
  3. Carte d’identité

Contexte

De nos jours, la nécessité de produire une énergie neutre en CO2 à partir de ressources renouvelables motive les grands organismes de recherche et les États à tourner leurs efforts vers l’optimisation des méthodes d'extraction de l'énergie géothermique. Dans ce contexte, comprendre le transport de la chaleur dans les milieux fracturés est essentiel pour développer et tester de nouvelles technologies permettant la production et le stockage de l'énergie dans les réservoirs géothermiques.

Dans les réservoirs fracturés, les processus d’écoulement et de transport sont caractérisés par une forte variabilité à l'échelle des fractures et du réseau de fractures.
Aux deux échelles que l'on vient de citer, on comprend encore très mal le rôle de l'hétérogénéité sur le transport de chaleur. Il limite le développement de la géothermie et du stockage de chaleur dans les milieux de socle cristallin comme la Bretagne.

Projet

Le projet THERM a pour objectif d’améliorer la compréhension des processus couplés impliqués dans le transport de la chaleur. Cet objectif sera réalisé à travers l’étude de nouvelles expérimentations in situ, associées à une modélisation du transport de chaleur sur des réseaux de fractures multi-échelles.

Les résultats du projet THERM doivent conduire à améliorer la capacité à prédire l’efficacité et la longévité des systèmes géothermaux.
 

Carte d’identité

Projet européen THERM – Action Marie Sklodowska Curie
Financement : Programme HORIZON 2020 de la Commission européenne
Etablissement : Université de Rennes 1
Bénéficiaire : Maria KLEPIKOVA
Nom du responsable scientifique : Olivier BOUR
Laboratoire / UMR : GEOSCIENCES UMR CNRS 6118
Durée du projet : Du 01/09/2020 au 31/08/2022 (2 ans)