Octobre rose : Rennes 1 impliquée

Qu'elles soient issues d'étudiantes ou de personnels, les initiatives avaient toutes le même mot d'ordre : luttons ensemble contre le cancer du sein !

Octobre rose : Rennes 1 impliquée
  1. 5 étudiantes de la corpo droit se sont mobilisées
  2. Des personnels du service formation continue en maillot rose
  3. Des réseaux investis pour une chaîne de solidarité
  4. 14 chercheurs de Rennes 1 impliqués dans la lutte contre le cancer du sein
  5. Octobre rose, une campagne de lutte contre le cancer du sein

5 étudiantes de la corpo droit se sont mobilisées

Constance, Flavie, Margaux, Marion et Alexandra, étudiantes de la corpo droit ont posé pour la campagne de sensibilisation contre le cancer du sein.

Pour elles, "le mois d’octobre est marqué par la campagne de lutte contre le cancer du sein. Cette campagne permet de convaincre les femmes du rôle primordial du dépistage précoce". Si la recherche ne cesse de progresser en la matière, il est important que toutes les femmes se tiennent informées et soient surveillées le plus tôt possible. "1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vies" assurent-elles.

Des personnels du service formation continue en maillot rose

Une envie de courir ensemble et « pourquoi pas pour une bonne cause ? » se souvient Véronique Jouanolle du service formation continue. La course Colombia et ses enjeux – courir au profit de la prévention et du dépistage du cancer du sein – a suscité alors l’engouement au sein du service. De 3, le groupe est rapidement passé à 12 ! « Parce qu’on peut toutes ou l'on a tous quelqu'une dans notre entourage qui peut ou qui a déjà été touchée par la maladie » témoigne le groupe.

Une autre motivation ? « En plus de courir pour une bonne cause, cela donne l'occasion de se regrouper hors du temps du travail et d’apprendre à mieux se connaître » ont-elles apprécié.

Qui a remporté la victoire ? Toutes ! Car à travers leur participation à cette épreuve sportive, elles ont couru pour toutes les femmes atteintes de cette maladie. Le rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine. "En espérant être encore plus nombreuses de Rennes 1 à porter le maillot rose !" lancent-elles sous forme d'invitation.

Des personnels du service formation continue en maillot rose

Des réseaux investis pour une chaîne de solidarité

A l’initiative de Manuela Dumesnil de la Direction de la Recherche et de l'Innovation, la collecte s’est organisée de manière informelle. "Prétexte à parler du cancer féminin le plus répandu et à se mobiliser autour du dépistage, Cauville-sur-mer et Mannevillette, 2 communes normandes recueillent depuis 2 ans des sous-vêtements féminins" indique la Rennaise. Pour l’opération « Octobre rose », les bénévoles ont collecté 368 pièces en 2013 et 592 pièces en 2014. En 2015, pour la 3e édition, les villages se sont lancés un nouveau défi : relier les 2 mairies, soit 4,5 km, par une chaîne de 4 500 pièces de lingerie féminine. "Pour leur donner un coup de main, j’ai voulu mobiliser mes contacts et ceux de mes collègues. Ainsi, via nos réseaux familiaux, associatifs ou sportifs, notre contribution s’élève à 425 pièces ! C’est formidable !" se félicite la responsable du pôle gestion financière.

Samedi 24 octobre 2015, le défi normand a été pulvérisé ! Plus de 11 000 pièces ont été récoltés !

Des réseaux investis

 

14 chercheurs de Rennes 1 impliqués dans la lutte contre le cancer du sein

Patrick Legembre et ses collègues combattent, au cœur de l’équipe OSS, certains cancers du sein dits triples négatifs. "Particulièrement agressifs, ils sont associés à des taux de rechutes importants, à un mauvais pronostic, ainsi qu'à une augmentation du risque de métastases et à de faibles alternatives thérapeuthiques" explique le chercheur.

Où en sont vos recherches ?

"Après la découverte en 2013 d'un marqueur biologique associé à un risque accru de développement des métastases chez les patientes triple-négatives, nous mettons actuellement en place un test diagnostique/prognostique. En effet, nous souhaitons transférer vers la clinique nos recherches et ainsi permettre d'identifier les patientes à fort risque de rechute. L'objectif est ainsi d'améliorer la prise de décision des cliniciens lors du traitement de cette pathologie. Notre équipe développe également deux molécules thérapeutiques originales. Elles sont en cours de validation pré-clinique avec des résultats préliminaires très prometteurs !".

Site internet de l'équipe OSS (Oncogenis Stress Signaling)

Octobre rose, une campagne de lutte contre le cancer du sein

Depuis 22 ans, au mois d'octobre, l'association "Le Cancer du Sein, Parlons-en !" organise une campagne de lutte contre le cancer du sein. Evènements, manifestations, photographies : tout est alors prétexte à s'informer et à échanger.

Plus d'infos sur l'association "Le Cancer du Sein, Parlons-en !"