Irlande : une nouvelle destination pour la mobilité des étudiants et des chercheurs

La "National University of Ireland" : une nouvelle opportunité pour la mobilité des étudiants et des chercheurs rennais. La signature d'un accord aboutit à un renforcement des liens entre nos deux universités, ainsi qu'à une extension des coopérations de recherche.

Irlande : une nouvelle destination pour la mobilité des étudiants et des chercheurs
  1. Signature de l'accord de partenariat
  2. Composition de la délégation de la "National University of Ireland"
  3. Composition des représentants de l'Université de Rennes 1

Signature de l'accord de partenariat

De gauche à droite : le Professeur Brian Hughes, Doyen des affaires internationales de l'Université nationale d'Irlande de Galway et David Alis, Président de l'Université de Rennes 1

 

L'Université de Rennes 1 a accueilli trois universitaires de l'Université nationale d'Irlande de Galway, mercredi 29 juin 2016. Cette visite a été l'occasion de discuter des liens existants entre les deux institutions. Elle a permis aussi d'évoquer les possibilités de renforcement et de développement de cette coopération. La mobilité étudiante n'a pas été oubliée, notamment en sciences économiques.

Nouvelle opportunité de mobilité

"Attendue par les étudiants, cette opportunité supplémentaire d'étudier dans un pays anglo-saxon leur ouvre de nouvelles perspectives" indique Eric Avenel, doyen de la faculté des sciences économiques. "Les étudiants irlandais, quant à eux, vont pouvoir bénéficier de notre Rennes Exchange Programme in Economics créé en 2014. Ce programme comprend un semestre de cours tout en anglais, utile pour des non pratiquants du français" confie le doyen.

Lutter contre le cancer

Directeur de recherche Inserm, Eric Chevet et l'équipe OSS interagissent avec Afshin Samali, Directeur du centre de recherche sur l'apoptose de la NUI depuis 5-6 ans. Ils développent des programmes de recherche communs et partagent des étudiants et des postdoctorants. "Nous étudions le rôle du stress du réticulum endoplasmique en cancérologie" confie le directeur de recherche à l'initiative de cette collaboration. "Sont en cours les travaux de Mari McMahon, étudiant en thèse, actuellement à Rennes, ainsi que ceux de 2 doctorants de Rennes 1 financés par le programme H2020 Marie Curie ITN obtenu en 2015" détaille ce spécialiste en cancérologie. Plus d'infos

Composition de la délégation de la "National University of Ireland"

Composition des représentants de l'Université de Rennes 1

  • Professeur Pierre van de Weghe, Vice-président en charge des relations internationales
  • Dr. Annie Soriot, Directrice des affaires et relations internationales
  • Professeur Eric Avenel, Doyen de la faculté des sciences économiques
  • Dr. Eric Chevet, Directeur de recherche Inserm
  • Dr. Noureddine Boujrad, Professeur et chercheur, en charge de la coordination internationale de l'UFR Sciences de la vie et de l'environnement
  • Yvan Coadour, Adjoint à la directrice des affaires et relations internationales
De gauche à droite : Noureddine Boujrad, Yvan Coadour, Annie Soriot, David Alis, Brian Hughes, Sinéad Walsh, Pierre van de Weghe, Eric Chevet et Afshin Samali.

Fondée en 1845, l'Université nationale d'Irlande fédère des étudiants depuis 170 ans. Elle est reconnue comme l'une des meilleures universités pour son ouverture à l'internationale, sa recherche universitaire et son enseignement de qualité.

  • 17 000 étudiants
  • 2 500 personnels
  • 60 disciplines (qui sont organisées en 16 départements, regroupées en 5 composantes)

=> Chiffres-clés de l'Université nationale d'Irlande