Loisirs créatifs : utiliser la pâte à modeler pour expliquer sa thèse en bio-informatique

Ils sont lauréats du 1er prix du jury et prix du public du festival rennais Sciences En Court 2017. Lisa Chedik et Dominique Mias-Lucquin, doctorants à l'université de Rennes 1, racontent comment ils ont réussi leur pari : expliquer la thèse en bio-informatique de Dominique en 5 minutes. Pour cela, ils ont expérimenté la technique d'animation en volume (stop motion), gâché pas mal de pâte à modeler... et affûté une belle intelligence de la vulgarisation sur un sujet sensible.

Le plateau de tournage de "En État de thèse" - Photo D. Mias-Lucquin/L. Chedik
  1. Le court-métrage "En État de thèse"
  2. Le palmarès de Lisa Chedik

Le court-métrage "En État de thèse"

Quand vous signez un contrat (doctoral), lisez-vous toujours les termes et conditions? Parce que notre héros... non.
En une signature, le voilà propulsé à l'intérieur d'un muscle dont la survie même est menacée par un grand danger !
C'est le début d'une aventure intérieure à la découverte des secrets du vivant…

Le palmarès de Lisa Chedik

Lisa Chedik, la doctorante de l'IRSET co-réalisatrice de "En État de thèse", n'en est pas à son coup d'essai. En 2016, elle a en effet réalisé "Bugs Busters", qui porte sur son propre travail de thèse : l'exploration de la toxicité cellulaire de certains pesticides pour l'organisme humain.

Ce court-métrage a remporté le 2e prix du jury, le prix du public et le prix des lycéens du Festival Sciences en cour[t]s 2016. Il a également reçu le prix du public lors du Festival Action!Sciences qui distinguait les meilleurs films de doctorants issus de trois compétitions : La Rochelle, Rennes et Paris.