Lancement réussi de la fusée SERA 3 issue du projet Perseus du CNES

En 30 secondes, elle a propulsé ses 80 kg à 5km d'altitude, avant de redescendre sous parachute jusqu'au sol. Le décollage de la fusée supersonique SERA 3, haute de 5 mètres, s'est bien déroulé en Suède à 15h30 précises le mercredi 26 avril 2017.

Logo et image SERA 3
  1. Implication de l'université de Rennes 1
  2. En direct sur le web

Implication de l'université de Rennes 1

L'engin a été construit par des étudiants avec le soutien du Centre national d'Études spatiales, dans le cadre de son projet Perseus. À Rennes 1, les étudiants de l'association SATURN ont été impliqués dans l'assemblage d'une partie de la fusée et le seront dans l'analyse des données après le vol, qui a priori s'est bien passé. Une belle dynamique interdisciplinaire autour de ce projet est en développement à l'université de Rennes 1, qui a récemment recruté un coordinateur pour Perseus.

En direct sur le web

Le lancement a eu lieu depuis la base de Kiruna, en Suède le mercredi 26 janvier 2017 et il était retransmis sur Youtube. La phase de propulsion n'a duré que 7 secondes (la fusée est censée passer le mur du son au bout de 6 secondes), et la descente sous parachutes 2 minutes environ. Cette vidéo montre le lancement, sous plusieurs angles. Les données acquises par la fusée sont en cours de récupération.

Une convention lie l'université de Rennes 1 au CNES autour de Perseus, avec notamment l'accueil de Sylvain Pernon, ingénieur de recherche et coordinateur du projet.