Légion d’honneur à Jean E. Goasguen

Vice-président de 2000 à 2008, ce spécialiste des maladies du sang est ainsi récompensé pour ses recherches sur la leucémie et son engagement au sein de l'université.

Légion d’honneur à Jean E. Goasguen
  1. Jean E. Goasguen, un engagement au service de l'université
  2. Sur le plan des responsabilités administratives
  3. Sur le plan scientifique
  4. Verbatim du Président de l'Université de Rennes 1
  5. La Légion d'honneur, la plus élevée des distinctions nationales

Jean E. Goasguen, un engagement au service de l'université

Le Finistérien Jean E. Goasguen, a fait preuve tout au long de sa carrière de qualités et d’engagement mis au service de l’Université de Rennes 1, et plus largement du rayonnement de l’enseignement supérieur et de la recherche en santé, au niveau national et international. C'est Claude Champaud, président honoraire de Rennes 1, qui a eu le privilège de lui remettre l'insigne le 25 avril 2017, en présence de la famille du médecin et de nombreux amis.

 
Claude Champaud, président honoraire de Rennes 1 remet à Jean E. Goasguen l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur

Sur le plan des responsabilités administratives

Vice-doyen de la Faculté de médecine de 1996 à 2004, Jean E. Goasguen a occupé de nombreux mandats électifs au conseil d’administration et au conseil scientifique de la faculté de médecine.

Il a été vice-président de l’Université de Rennes 1 de 2000 à 2008 et premier vice-président sur la période 2003 à 2008. Il faut souligner le mérite de Jean E. Goasguen qui a du faire preuve de courage et de capacité de négociation pendant cette période importante pour l’enseignement supérieur, avec de fortes tensions, liées à la mise en oeuvre de réformes au niveau national :

  • Réforme Licence Master Doctorat (LMD) en 2003,
  • Contrat première embauche en 2005,
  • Loi LRU ou libertés et responsabilités des universités en 2007.

L’université lui doit également la mise en place d’un plan de modernisation important : gestion d’un plan de mise en sécurité des bâtiments du campus Villejean Santé, amélioration de l’accessibilité handicapés, optimisation des surfaces, regroupement de laboratoires, construction d’un bâtiment de recherche biologique, suivi du plan de réhabilitation des amphithéâtres… et aussi développement de la visio conférence en liaison avec les universités de Nantes, Brest, Angers et Tours.

Ses responsabilités administratives ont largement dépassé le cadre de l’université puisqu’il s’est engagé au niveau de la structuration de l’enseignement supérieur et de la recherche en Bretagne en participant à la création de l’Université européenne de Bretagne (actuellement Université Bretagne Loire) dont il a été administrateur pendant 3 ans.

Au niveau national, Jean E. Goasguen a été membre du CNU – Conseil National des Universités - de 1983 à 2001 pour la promotion des carrières en médecine (Section 47/01) et vice-président de la section de 1995 à 1998.

 
En salle du conseil, l'assistance écoute les éloges au récipendiaire Jean E. Goasguen
 

Sur le plan scientifique

Diplômé de médecine de la Faculté de Rennes en 1971, Jean E. Goasguen se spécialise en hématologie et en oncologie. Il a gravi un à un les échelons de l’institution hospitalo-universitaire. On lui doit la création du laboratoire de recherche en hématologie et immunologue qu’il dirigera de 1980 à 2005.

De nombreux étudiants ont bénéficié de ses enseignements que ce soit à la Faculté de médecine, au lycée Bréquigny, à l’école des sages femmes ou encore à la Faculté des sciences.

Ses travaux de recherche, qui portent sur le diagnostic biologique des leucémies et des myelodysplasies ainsi que leur surveillance, amènent Jean Goasguen à mener de nombreuses collaborations avec des laboratoires reconnus. On peut citer notamment les universités de Londres (Pr. Ghulam Mufti) et de Rochester (Pr. John Bennett). Ces collaborations se sont intensifiées à partir de 1988 dans le cadre de programmes de recherche internationaux avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni, mais aussi l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Japon pour la mise au point de nouvelles méthodes d’identification des cellules leucémiques en morphologie et image numérique. Ces travaux ont abouti à de nombreuses publications scientifiques et pédagogiques dans des revues nationales et internationales.

Verbatim du Président de l'Université de Rennes 1

Lors de la cérémonie, le Président de l'Université de Rennes 1 David Alis a déclaré à propos du récipendaire :

"Ce rapide aperçu de la carrière de Jean E. Goasguen, montre bien les qualités qu’il a su mettre au service de notre communauté : sens des responsabilités et engagement, ouverture internationale, recherche de très haut niveau et souci de la pédagogie. Jean Goasguen, votre carrière est à l’image de notre université, vous avez contribué à la façonner. Vous incarnez cette culture « Rennes 1 » faite d’exigence, d’ouverture et d’innovation".

 

La Légion d'honneur, la plus élevée des distinctions nationales

La Légion d’honneur fut créée par le premier Consul, le général Bonaparte le 19 mars 1802 afin d’instituer un ordre qui récompense « la vertu », « l’honneur », « l’héroïsme », autant chez les civils que chez les militaires. La Légion d’honneur est la plus élevée des distinctions nationales. Elle est la récompense de mérites éminents acquis au service de la nation soit à titre civil, soit sous les armes.

En savoir plus sur la Légion d'honneur