545 000 € alloués à 14 chercheurs rennais par Rennes Métropole

Quatorze chercheurs rennais, arrivés depuis moins de trois ans dans l'agglomération ont reçu une allocation d’installation scientifique de la part de Rennes Métropole, le 11 décembre dernier, pour un total de 545 000 euros.

Les chercheurs ont reçu leur allocation des mains d'Isabelle Pellerin - Photo J. Mignot
  1. Encourager et promouvoir le travail de chercheurs nouvellement installés à Rennes
  2. Lauréats : chercheurs confirmés constituant une nouvelle équipe
  3. Parmi les jeunes chercheurs lauréats, quatre sont de Rennes 1 et deux de Rennes 2

Encourager et promouvoir le travail de chercheurs nouvellement installés à Rennes

Rennes Métropole a remis jeudi 11 décembre des Allocations d’installation scientifique (AIS) à quatorze chercheurs venus travailler dans les laboratoires rennais. Cette allocation, destinée à financer l’acquisition de matériel scientifique, s’élève à 40 000 € pour les sciences expérimentales et 10 000 € pour les sciences humaines et les mathématiques.

Un deuxième type d'allocation, de 75 000 €, est accordée à des chercheurs confirmés constituant une nouvelle équipe de recherche. Cette année, 51 dossiers ont été déposés (35 hommes et 16 femmes), contre 47 dossiers l’an dernier. L’Allocation d’installation scientifique (AIS) a pour objectif d’encourager et de promouvoir le travail de chercheurs nouvellement installés à Rennes en leur offrant la possibilité de financer tout ou partie de leur équipement scientifique. Cette mesure vise également à aider les établissements dans leur politique de recrutement, pour anticiper le renouvellement des équipes, ainsi qu’à développer le spectre de la recherche de l’agglomération rennaise.

En quatorze ans, 143 chercheurs rennais ont bénéficié de ce dispositif unique en France. Au total, par ces allocations, Rennes Métropole a ainsi consacré plus de 5,145 millions d’euros au soutien des établissements de recherche rennais.

Lauréats : chercheurs confirmés constituant une nouvelle équipe

  • Gildas Avoine, Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (Irisa), Insa de Rennes ;
  • Albert Magri Aloy, Unité Gestion environnementale et traitement des déchets (Gere), l’Institut National de recherche en sciences et techniques pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) ;
  • Christophe Mougel, Institut de génétique, environnement et protection des plantes (IGEPP), Institut national supérieur de recherche agronomique (Inra).

Parmi les jeunes chercheurs lauréats, quatre sont de Rennes 1 et deux de Rennes 2