Les nanomachines : deux conférences de Ben Feringa, prix Nobel de chimie 2016

Construire des molécules aux mouvements contrôlables, inventer des moteurs mille fois plus petits que l'épaisseur d'un cheveu : c'est ce qui a valu à Jean-Pierre Sauvage, à James Fraser Stoddart et à Ben Feringa le prix Nobel de chimie 2016. Ben Feringa interviendra les 9 et 12 juin à Rennes sur le campus de Beaulieu. Il présentera ses recherches dans le cadre du cycle de conférences de l'Institut des sciences chimiques de Rennes et du 16è colloque international sur la spectroscopie chiroptique, organisé à l'École nationale supérieure de chimie de Rennes.

Ben L. Feringa - Animation frames : www.benferinga.com
  1. Une extraordinaire carrière scientifique
  2. Informations pratiques

Les "nano-machines" sont constituées de molécules aux mouvements contrôlables, capables d'effectuer une tâche lorsqu'on leur fournit de l'énergie.

Cette prouesse s'est déroulée en plusieurs étapes :

  • En 1983, Jean-Pierre Sauvage a réussi à synthétiser des chaînes de molécules liées par des liaisons mécaniques ;
  • En 1991, James Fraser Stoddart a construit, avec son équipe, un anneau moléculaire ouvert et pauvre en électrons ainsi qu'une chaîne linéaire possédant deux zones riches en électrons. De ce fait, quand les deux molécules se rencontrent dans une solution, l’anneau en déficit d'électrons se déplace le long de la chaîne, vers les zones riches en électrons ;
  • En 1999, Ben Feringa a développé le premier moteur moléculaire en créant une molécule qui tourne toujours dans un sens unique sous l'effet de la lumière.

Après avoir ouvert un large champ d'étude, celui des structures chimiques utilisées pour construire des machines moléculaires de plus en plus avancées, les trois chercheurs ne cessent de perfectionner ces systèmes. En effet, Fraser Stoddart a mis au point dans les années 2000 un nano-ascenseur capable de s’élever à 0,7 nanomètre au-dessus d’une surface. En 2011, le chercheur néerlandais Ben Feringa et son équipe sont même parvenus à construire une "nano-voiture".

Une extraordinaire carrière scientifique

Ben Feringa obtient son doctorat à l'Université de Groningen aux Pays-Bas sous la direction du professeur Hans Wynberg. Après avoir travaillé comme chercheur scientifique chez Shell aux Pays-Bas et au Shell Biosciences Centre au Royaume-Uni, il est nommé maître de conférences et en 1988 professeur titulaire à l'Université de Groningen. En 2004, il devient titulaire de la chaire Jacobus H. van't Hoff. Il est élu membre honoraire étranger de l'Académie américaine des arts et des sciences, puis membre et vice-président de l'Académie royale néerlandaise des sciences. En 2008, il est nommé professeur d'académie et chevalier par Sa Majesté la Reine des Pays-Bas.

Un certain nombre de récompenses sont venues reconnaître les travaux de Ben Feringa : Prix scientifique européen Koerber (2003), Prix Spinoza (2004), médaille d'or Prelog (2005), Prix Norrish de l'ACS (2007), médaille Paracelsus (2008), médaille Chirality (2009), RSC Organic Stereochemistry Award (2011), Prix Humboldt (2012), Grand Prix Scientifique Cino del Duca (Académie française 2012), médaille Marie Curie (2013) et médaille d'or de Nagoya (2013), prix Chemistry for the Future Solvay (2015), prix Nobel de chimie (2016) et prix Tetrahedron en 2017.