Religions et vivre ensemble : les premiers diplômés

15 stagiaires ont reçu leur diplôme universitaire (DU) « Religions, droit et vie sociale » mardi 19 décembre. Les 15 diplômés ont suivi 125 heures de cours, notamment sur le rapport entre les religions et l’État de droit, les règles de la laïcité, la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905.

Photo de bibliothèque
  1. Un diplôme particulier
  2. Qui sont les diplômé(e)s ?
  3. Pourquoi l’Université de Rennes 1 ?
  4. Une mobilisation autour de l’Université

Un diplôme particulier

Pourquoi un tel DU ? Pour assurer une formation civique et citoyenne, notamment pour former des référents laïcité dans divers domaines de la vie professionnelle ou associative. Ces référents peuvent être amenés à éclairer, du point de vue du droit, de multiples situations quotidiennes où la question religieuse est susceptible de croiser les règles de l’Etat républicain et laïc. Derrière cela, il s’agit de favoriser le vivre-ensemble dans le cadre de la liberté de conscience et de la liberté des cultes. Les cours portent notamment sur le rapport entre les religions et l’État de droit, les règles de la laïcité, la loi de séparation des Eglises et de l’État de 1905, la liberté de religion, l’histoire religieuse de la France, la sociologie religieuse...

Qui sont les diplômé(e)s ?

Agés de 22 à 58 ans, 9 femmes et 6 hommes qui viennent de Bretagne et de Normandie. Ils sont de sensibilités spirituelle et religieuse différentes. Ce groupe comprend 7 cadres religieux (imams, aumôniers, membres d’associations cultuelles), 7 personnels d’administration (administration pénitentiaire, Agence Régionale de Santé…) et 1 étudiant.

Pourquoi l’Université de Rennes 1 ?

Avec cette formation, l’Université tient à participer à sa façon à la lutte contre les discriminations et à œuvrer en faveur du vivre-ensemble. En effet, de plus en plus, notamment sur les lieux de travail ou dans les lieux publics, la méconnaissance du principe de laïcité peut conduire à générer des situations conflictuelles entre les personnes. L’Université veut combattre l’ignorance pour garantir le vivre ensemble.
Professeure à la Faculté de droit, spécialiste de droit des personnes, Brigitte Feuillet-Liger est à l’origine de cette formation rennaise et en assure la direction.

Une mobilisation autour de l’Université

L’Université de Rennes1 n’est pas toute seule dans l’aventure. Cette formation, ouverte avec le concours du Ministère de l’intérieur, est accompagnée par  différentes institutions convaincues de l’importance de ce type de formation pour leurs personnels et par les représentants locaux des grandes religions monothéistes. Les responsables de ces institutions et les responsables religieux ont voulu témoigner de leur soutien par leur présence à cette remise de diplôme : directeurs(trice) de l’Agence régionale de santé, de la Direction interrégionale des services pénitentiaires, de la Protection judiciaire de la Jeunesse, du CHU de Rennes et responsables religieux locaux.