Orthoptiste : un métier qui rééduque les troubles visuels

En 3 ans, préparez le certificat de capacité d'orthoptiste. Les inscriptions au concours mutualisé Rennes-Tours sont ouvertes du 5 mars au 13 avril 2018.

Séance d'orthoptie
  1. Une profession paramédicale : l'orthoptie
  2. L'Université de Rennes 1, organisatrice du concours d'orthoptiste du Grand Ouest
  3. Aptitudes nécessaires à l'exercice de la profession
  4. Conditions d'entrée

Une profession paramédicale : l'orthoptie

L’orthoptie (du grec ortho : droit et opsie : vision ou oeil) est une profession paramédicale dont l’exercice est réglementé par le code de la santé publique : « L’orthoptie consiste en des actes d’exploration, de rééducation et de réadaptation de la vision utilisant éventuellement des appareils et destinés à traiter les anomalies fonctionnelles de la vision » (décret n° 2007-1671 du 27 novembre 2007, art. R. 4342-1).
L’orthoptie concerne toutes les altérations de la vision fonctionnelle sur les plans moteurs, sensoriels et fonctionnels. L’examen orthoptique est à la base de l’évaluation des capacités visuelles en fonction des plaintes décrites, de la pathologie, de l’âge du patient et de ses besoins propres en rapport avec ses activités.

L'Université de Rennes 1, organisatrice du concours d'orthoptiste du Grand Ouest

En 2018, l'Université de Rennes 1 organise le concours mutualisé Rennes - Tours du certificat de capacité d'orthoptie.

=> Tous les renseignements sur l'examen d'admission au certificat de capacité d'orthoptie

Aptitudes nécessaires à l'exercice de la profession

Il est vivement conseillé à tout•e candidat•e désireux•se d’entreprendre des études d’orthoptie de consulter un•e orthoptiste afin de s’informer sur la profession et s’assurer de ses propres aptitudes à exercer cette profession :

  • Une aisance verbale, du tact et de la patience sont recommandés.
  • Un bon équilibre psychique est indispensable, car l’efficacité du travail dépend de la qualité des relations qui se nouent entre l’orthoptiste et les sujets qu’il rééduque

Conditions d'entrée

Peuvent présenter leur candidature en vue d’une admission dans les études conduisant au certificat de capacité d’orthoptiste les candidat•e•s justifiant, soit :

  • Du baccalauréat
  • Du diplôme d'accès aux études universitaires
  • D'un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la règlementation nationale
  • D'une qualification ou d'une expérience jugées suffisantes, conformément aux dispositions de l'article L. 613-5 du code de l'éducation