Le Diapason souffle ses 10 bougies !

L’équipement anime la vie culturelle de l'université depuis dix ans. Dédié aux arts, aux sports et à l'accueil des projets étudiants, c'est aussi un lieu de vie à part entière. Ouvert sur la cité, il a accueilli plus de 26 000 spectateurs en 2014.

Le groupe Snarky Puppy a enflammé le Diapason en novembre 2014

Le Diapason accueillait 15 200 spectateurs il y a quatre ans. L’an dernier, plus de 26 000 personnes (+ 71 %) ont été accueillies. Dix ans après son ouverture, le Diapason s’est fait une place dans la vie universitaire et culturelle rennaise.

Spectacles, sports, expos…
Savez-vous que le service culturel programme près de 80 soirées par an ? Vous appréciez le Diapason pour sa cafétéria, ses fauteuils, le wifi gratuit, les expos, la presse du jour et son agenda culturel. Outre la salle de spectacle, ce sont aussi trois salles de sport (gymnase, dojo, boxe), deux salles de répétition musicale, un labo photo et quelques ateliers de pratique artistique (jazz manouche, théâtre, chant…).
Deux services universitaires de Rennes 1 occupent les bureaux de l’étage : le service culturel, programmateur et gestionnaire de l’équipement et le service d’aide à la vie étudiante (SAVE), soit neuf personnes.

Vitrine de l’université
En dix ans, la vocation de l’équipement n’a pas changé. Il est bien sûr « le lieu de prestige des événements de notre institution » (colloques scientifiques, remise de doctorats, vœux du président…). Mais il a surtout vocation à « contribuer à la réussite des étudiants en favorisant leur accès à la culture, en les formant lors de l’accompagnement de leurs projets culturels, en éveillant leur curiosité par la culture scientifique et technique » selon Marie-Aude Lefeuvre, responsable du service culturel. Le Diapason accompagne chaque année environ 40 projets culturels étudiants à qui l’équipement offre une vitrine de choix pour leur réalisation.

Le Diapason crée du lien, des rencontres et de l’animation sur le campus. Accessible à tous les publics, même non étudiants, il est ouvert sur la cité. « Il permet ainsi d'accueillir les Rennais. Ce lieu favorise les partenariats impliquant des enseignants-chercheurs, des étudiants et des professionnels de la culture autour de projets innovants » souligne Marie-Aude-Lefeuvre. Un exemple ? Le Diapason a servi de cadre à un projet de recherche commun à l’école de théâtre du TNB et au laboratoire EthoS de l’université, intitulé "Effets du comportement des spectateurs sur le jeu des comédiens".

Toute la programmation du Diapason sur http://culture.univ-rennes1.fr

En chiffres

Le Diapason, c’est :

  • 26 000 spectateurs en 2014
  • Environ 80 spectacles par an
  • 450 places assises (700 debout)
  • 180 000 € de budget - programmation et fonctionnement

Les événements marquants de la décennie

  • Nuit arts et sciences d’octobre 2014 avec le projet MISCIBLE - Expérience audiovisuelle et interactive en réseau, en télé présence artistique avec la Société des arts technologiques de Montréal. Deux chimistes de l’université et deux artistes français et montréalais ont alors travaillé main dans la main, avec la complicité d’un domoticien de l’établissement, afin de proposer une chorégraphie audiovisuelle interactive à partir d’effets chimiques.
  • Concert du pianiste Robert Glasper en novembre 2011 – Concert unique dans l’Ouest d’un musicien couronné quelques mois plus tard par deux Grammy Awards.