Lucie, ingénieure diplômée de l'ENSSAT, au cœur de l'aventure Rosetta - Philæ

Lucie Labat-Allée a contribué à développer le cœur informatique de gestion des données du Centre des opérations scientifiques et de navigation du CNES, à Toulouse. C'est là que sont traitées les informations envoyées par l'atterrisseur Philæ et retransmises vers la Terre par la sonde Rosetta. Témoignage de cette diplômée de l'Enssat (école d'ingénieurs de Rennes 1) en 2005 dans la spécialité optronique.

Lucie Labat-Allée travaille au CNES sur le projet Rosetta, elle est diplômée de l'Enssat (promo 2005 - spécialité optronique)

Lucie, ancienne de l'Enssat, au cœur du projet Rosetta/Philæ

À sa sortie de l'École d'ingénieurs publique lannionnaise, Lucie Labat-Allée a intégré une équipe dédiée aux développements de segments sols spatiaux, au sein de l'antenne toulousaine d'une SSII.

Lucie travaille sur le projet Rosetta de l'Agence spatiale européenne (ESA) - contactée par Thierry Chartier (professeur de Rennes 1 en optronique à l'Enssat), - elle nous raconte :

« Toutes les données retransmises par l'atterrisseur Philae sont relayées vers la Terre par l’orbiteur Rosetta et aboutissent à Toulouse, au Centre des opérations scientifiques et de navigation (le SONC - Science Operation & Navigation Center) du Centre national d'études spatiales (CNES). Ces données sont simultanément acquises, archivées et traitées pour en tirer des produits immédiatement exploitables par les scientifiques, qu’il s’agisse d’images, de diagrammes ou simplement d'informations chiffrées..."

Lire la suite sur le blog de l'Enssat
L'ENSSAT (École nationale supérieure des sciences appliquées et de technologie) est une école d'ingénieurs de l'université de Rennes 1, associée à l'Institut Mines-Télécom.