Festival Sciences en courts : les finalistes !

Où comment les doctorants expliquent leur recherche par des vidéos de 5 min. Un résumé par l'image, le son ou la 3D.

Sciences en courts 2015 - Photo Coraline Lafon
  1. 9e édition au Diapason
  2. 1er prix du jury - Robot Story : la petite évasion
  3. 2e prix du jury et prix coup de coeur du public - L’assemblage génomique ou « Résoudre le puzzle de la vie »
  4. 3e prix du jury et prix coup de coeur des lycéens - An O’ Fish-ial Maternal Gift
  5. Les membres du jury
  6. Le Festival Sciences En Cour[t]s, c'est quoi ?

9e édition au Diapason

Nicomaque, l'association des doctorants rennais, a remis 5 prix lors de la 9e édition du festival Sciences en Cour[t]s qui s'est tenue le 13 mai 2015, au Diapason sur le campus de Beaulieu. Troix prix du jury, un prix coup de coeur du public et un prix coup de coeur des lycéens ont récompensé le travail des doctorants.

1er prix du jury - Robot Story : la petite évasion

Imaginez que vous vous réveilliez sans comprendre ce que vous voyez ! C’est ce qu’il va arriver au petit robot Pioneer, qui va devoir apprendre à interpréter ce qu’il voit afin de se déplacer tout seul. Viper, Romeo et un doctorant seront là pour l’aider. Seulement voilà, Pioneer n’aura pas envie de rester sagement dans son laboratoire…

A visionner : Robot Story : la petite évasion par Quentin Bateux, Nicolas Cazy, Vishnu Narayanan et Lesley-Ann Duflot, doctorants en traitement du signal et télécommunications, au sein de l'équipe Lagadic de l'Inria, spécialisée dans l'asservissement visuel de systèmes robotisés.

"Nous somme tous les 4 plutôt cinéphiles. Pouvoir vulgariser nos travaux en se servant de la caméra et en s'inspirant des standards du cinéma a été une super expérience, que ce soit pour l'élaboration du scénario comme pour la réalisation ou le montage". Ces vidéastes sont fiers et surpris d'avoir gagné le 1er prix du jury car "ce n'est pas là que l'on nous attendait" s'étonnent-ils.
Leur conseil aux prochains réalisateurs : "Ne pas hésiter à sortir des moyens habituels de vulgarisation et à l'insérer dans une histoire à part entière".

Quentin Bateux, Nicolas Cazy, Vishnu Narayanan et Lesley-Ann Duflot

2e prix du jury et prix coup de coeur du public - L’assemblage génomique ou « Résoudre le puzzle de la vie »

Les technologies actuelles nous permettent de déterminer la séquence ADN des êtres vivants. Toutefois, ces technologies ne permettent pas d’obtenir en une seule fois l’intégralité de la séquence. En revanche, il est possible d’obtenir une multitude de courts extraits de celle-ci. Au sein de Genome Corp, multinationale leader mondial de la génomique à prix discount, un stagiaire va devoir trouver une solution pour assembler rapidement ces fragments et ainsi résoudre le puzzle de la vie.

A visionner : L’assemblage génomique ou « Résoudre le puzzle de la vie » par Gaëtan Benoît et Antoine Limasset, doctorants à l'ISTIC, en informatique.

3e prix du jury et prix coup de coeur des lycéens - An O’ Fish-ial Maternal Gift

Dans une galaxie proche, très proche, en fait dans notre galaxie, les poissons de laboratoire naviguent dans un espace fini. A bord du vaisseau mère « MotherFish », les ovocytes accomplissent un dur entrainement afin d’être envoyés à « La Fécondation », rite initiatique qui leur permet de fusionner avec les membres du « FatherFish ». Mais les différentes tentatives d’obtenir des embryons n’aboutissent à rien. Les chercheurs du MotherFish s’acharnent alors à y remédier…

A visionner : An O’ Fish-ial Maternal Gift: pas d’ARN de maman, pas de développement ! par Aurélien Bouleau et Amine Bouchareb.

Présentation des auteurs :

En 3e année de thèse de biologie à l'INRA LPGP (Laboratoire de Physiologie et Génomique des Poissons) sur le Campus de Beaulieu, Aurélien travaille sous la direction de Julien Bobe (INRA LPGP) et de Christian Fauvel (IFREMER). Son sujet de recherche concerne l'étude des ARNs maternels dans le développement précoce de l'embryon de poisson. Pour sa part, Amine est en 2e année de thèse également à l'INRA LPGP. Il y effectue ses recherches sur les interactions microARNS/ARNs messagers et leurs implications dans l'ovogenèse chez le poisson sous la direction de Julien Bobe et de Violette Thermes (INRA LPGP).

Leurs recommandations pour les futurs candidats :

  • S'y prendre le plus tôt possible pour bien gérer le timing. Ca passe très vite !
  • Écrire un premier scénario pour avoir une estimation du temps de réalisation. Même si au final notre scénario initial a vite dévié en certains points, ça reste une bonne base pour avancer !
  • Si possible ne pas travailler seul mais au moins à 2. Ca aide pour se maintenir motivé et avoir le peps et les idées farfelues nécessaires !

Le mot des gagnants :

Etonnés par leur doublé, ils ne s'attendaient pas à recevoir un quelconque prix. "On était déjà fiers d'avoir réussi à boucler le film à temps, ce qui n'était pas une mince affaire" reconnaissent-ils. "Réaliser le film avec de l'animation a été pour nous l'occasion de découvrir un nouveau monde : le dessin 3D. On n'y connaissait rien à par le nom de Blender et leurs films d'animation magnifiques". Les doctorants ont vite appris grâce aux turoriels trouvés sur le web. Pour ce projet de court-métrage, les deux jeunes hommes, adeptes du partage des connaissances et des savoirs, ont utilisé uniquement des logiciels libres respectant ainsi leur "philosophie".

Aurélien et Amine

Les membres du jury

  • Christian Diot, Directeur de Biogenouest
  • David Larousserie, Journaliste pour Le Monde, rubrique « Science »
  • Benoit Meudec, Createur du site cine35.com
  • Steven Pravong, Président et co-fondateur du festival Court Métrange
  • Nathalie Theret, Directrice de l’école doctoral VAS - Université de Rennes 1
  • Caroline Delorme, Les petits débrouillards
  • Un membre de l’Espace des sciences

Le Festival Sciences En Cour[t]s, c'est quoi ?

« Sciences en cour[t]s » est un festival rennais de Très Courts Métrages écrits, interprétés, et réalisés par des doctorants sur leurs travaux de thèse. Ils réalisent des films de 4 à 5 minutes. Fiction ou documentaire, aucune contrainte d’écriture, liberté totale dans la forme et le fond, le seul impératif est la vulgarisation.

Leur unique objectif est de répondre, de façon ludique et pédagogique, aux questions que se pose le public profane :

  • À quoi sert une thèse ?
  • Que fait un doctorant ?
  • Comment se construit une démarche scientifique ?
  • Quels sont les thèmes de recherche développés à l’Université ?

Cet évènement a été soutenu par la Fondation Rennes 1.