Snacking premium au menu de la licence DRACI

Les étudiants en licence professionnelle "Développement Recherches en arts culinaires industrialisés" s'affrontent chaque année lors d'un concours culinaire.

3 snaking premiums lauréats du concours Givaudan © Amélie DEREUDER - Process
  1. Le concours culinaire Draci/Givaudan
  2. Les lauréats

Première formation du genre, la licence professionnelle DRACI a été créée en 1996, en réponse aux attentes de l'industrie agroalimentaire. Elle associe l'Université de Rennes 1 et l'UFR des Sciences de la vie et de l'environnement, Agrocampus Ouest et le lycée hôtelier de Dinard.

Préparant les étudiants aux fonctions de concepteurs-développeurs en industries agroalimentaires, la formation a pour ambition de réconcilier deux approches souvent opposées dans l’industrie alimentaire : l’aspect industriel et ses contraintes (production de masse, standardisation…) et les arts culinaires associés à l’imaginaire de la gastronomie, de la créativité…

Le concours culinaire Draci/Givaudan

Organisé chaque année avec la multinationale Givaudan, le concours permet de laisser libre cours à la créativité, à l’innovation et au professionnalisme des étudiants en faisant appel aux multiples compétences développées dans le cadre de leur formation : savoir-faire culinaire, transfert industriel, marketing et packaging, recherche et innovation….
En 2015, 14 étudiants répartis en équipes ont planché sur le snacking* premium. A eux de concocter un plat et un dessert pour un coût matière maximal de 1,60 €.
Le centre culinaire contemporain de Rennes a accueilli les présentations de cette 11e édition devant un jury composés d'industriels de l'agroalimentaire, y compris des diplômés de la licence DRACI.
*Préparation culinaire prête à manger

Les lauréats

  • Prix Concept et Grand prix : Végétal à ma sauce, projet de Sylvain Niel, Laura Linck et Stéven Raymond
  • Prix R&D Plat salé : Bonheur Box par Mildred Lepivert, Mathieu Bedi Oboudou, Morgane Guyllerm et Loma Gillet
  • Prix R&D Plat sucré : Crok'It par Amélie Bluteau, Gautier Lamenca et Hélène Bichon