Le chercheur Franck Artzner, lauréat de l'Académie de Pharmacie

Où comment améliorer le traitement médical de la maladie du gigantisme grâce à l'assemblage de molécules. Les travaux du chercheur ont été récompensés par le prix Michel Delalande.

Les deux lauréats du prix Delalande de l'Académie de Pharmacie : Franck Artzner et Maïté Paternostre

Cet explorateur de la matière, comme il se définit, mène ses recherches aux frontières de la chimie, de la physique et de la pharmacie. Avec sa consoeur du CEA Saclay, Maïté Paternostre, avec qui il collabore depuis 1999, ils étudient le mécanisme du médicament. A travers leurs recherches, ils oeuvrent à améliorer la qualité de vie des patients souffrant de gigantisme (acromégalie), en diminuant les prises de médicament et leurs effets secondaires.

Le 14 décembre 2016, Franck Artzner a reçu, conjointement avec Maïté Paternostre, le prix Michel Delalande de l’Académie nationale de Pharmacie. Leurs travaux sur la formulation de peptides thérapeutiques, avec le laboratoire IPSEN sont, ainsi, mis en valeur. Ce prix récompense des auteurs travaillant en collaboration, pour des travaux originaux intéressant les sciences pharmaceutiques.

Plus de détails sur Franck Artzner

En lien avec l’industrie, Franck Artzner est très actif sur la compréhension structurale d’auto-assemblages de peptides ayant des applications en pharmacie et en nanotechnologie.

Ce directeur de recherche au CNRS a, en 2014, créé et pris la responsabilité d"Archi-Pex", laboratoire commun entre le CNRS, le CEA, l’Université de Rennes 1 et l'IPSEN.

Le chercheur travaille à l'Institut de Physique de Rennes (UMR CNRS/UR1 6251) de l'Université de Rennes 1, avec le soutien de Cristelle Mériadec, ingénieur d'études.