Conférence internationale UCM2018 sur le contrôle ultrarapide des matériaux

Les experts mondiaux de la thématique se sont réunis à Rennes à l'initiative du Département matériaux et lumière de l'Institut de physique de Rennes et par le Laboratoire international associé France-Japon IM-LED, piloté par les professeurs Eric Collet (Université de Rennes 1) et Shin-ichi Ohkoshi (Université de Tokyo).

De g. à dr. : E. Collet, D. Alis, I. Pellerin, Shin-ichi Ohkoshi, Shin-ya Koshihara, H. Cailleau
  1. La science ultrarapide au coeur d'UCM 2018
  2. Une recherche fondamentale prometteuse en termes d'application
  3. La collaboration Rennes - Japon au coeur du projet

La science ultrarapide au coeur d'UCM 2018

La conférence UCM2018 vise à rassembler des experts intéressés par l'étude du contrôle des propriétés physiques des matériaux, avec un accent particulier sur la science ultrarapide. En effet, en plus de la course vers les nano-technologies, où on cherche à miniaturiser les dispositifs, un axe de recherche important concerne le contrôle de dispositifs par la lumière, pouvant répondre de façon beaucoup plus rapide et aussi beaucoup plus efficace. Les sujets traités durant UCM2018 incluent les avancées récentes dans les transformations photoinduites des matériaux, les opportunités offertes par le contrôle par le rayonnement THz possédant des champs électriques intenses pouvant transformer les matériaux en mettant en mouvement les atomes ou les électrons, les réponses coopératives liés aux déformations élastiques des matériaux, ou encore l'utilisation de techniques de pointe telles que les grands instruments, et en particulier les X-FEL (Laser à Rayons X).

Une recherche fondamentale prometteuse en termes d'application

Cette recherche, bien qu'abordant des problèmes fondamentaux liés à l'étude de processus hors-équilibre et multi-échelles, ouvre de nouvelles possibilités d'applications au travers de nouveaux mécanismes de contrôle de la matière, pour développer les technologies de demain répondant au millionième de millionième de seconde, avec des matériaux toujours plus innovants.

Les participants à UCM 2018

La collaboration Rennes - Japon au coeur du projet

Cette thématique qui se développe sur Rennes est le fruit de travaux avec le Japon, initiés il y a plus de 20 ans, et qui se sont renforcés au fil des ans dans le cadre de collaborations intenses et soutenues avec des chercheurs représentant l’élite de prestigieuses universités japonaises. Plusieurs programmes de collaborations internationales ont été initiés, avec Hervé Cailleau pour l'Institut de physique de Rennes et Lahcène Ouahab pour l'Institut des sciences chimiques de Rennes, dans le domaine des matériaux et à l'interface physique-chimie.

A ce titre, il faut souligner le rôle de deux chercheurs japonais, partenaires des scientifiques rennais :

  • le professeur Shin-ya Koshihara du Tokyo Institute of Technology, qui a eu un rôle pionnier avec la première observation expérimentale d'une transition photoinduite. Il a joué un rôle majeur dans le développement des collaborations entre Rennes et le Japon depuis 1996. Son équipe a co-signé de nombreux articles avec les chercheurs rennais, dont 2 dans la revue Science ;
  • le professeur Shinichi Ohkoshi de l'Université de Tokyo, co-directeur du laboratoire international associé IM-LED, développe en particulier des matériaux innovants et photo-sensibles et ses travaux ont un impact important (nombreuses publications, entre autres dans la revue Nature) et ont donné lieu à de nombreux brevets. Il a été professeur invité de l'Université de Rennes 1 où il co-encadre une thèse, tout en accueillant des chercheurs rennais au Japon.