Géosciences Rennes et Itasca montent un laboratoire commun

Le CNRS, l’Université de Rennes 1 et la société d’ingénierie Itasca créent un partenariat industriel pour développer leur expertise commune sur l’environnement. Depuis 2002, le laboratoire Géosciences Rennes noue des collaborations ponctuelles avec l’entreprise de conseil lyonnaise Itasca, spécialisée dans la modélisation numérique pour les industries de l’environnement (génie civil, mines, énergie…). Le 1er janvier 2018, ce partenariat au long cours prendra la forme d’un laboratoire commun (LabCom), scellé par la signature d’un contrat-cadre pour une durée de cinq ans. L’initiative a été promue par l’Agence nationale de la recherche (ANR) avec une dotation de 300 000 € sur trois ans.

Caroline Darcel d’Itasca Consultants et Philippe Davy de Géosciences Rennes

Le laboratoire commun Géosciences Rennes / Itasca prévoit de focaliser ses activités sur le monitoring et la modélisation des systèmes environnementaux. Les chercheurs et les ingénieurs travailleront main dans la main afin de produire de la connaissance commune et des solutions informatiques appliquées à trois thématiques.

La première concerne l’étude des réseaux de fractures des massifs rocheux et des milieux souterrains (DFN). Il s’agit en particulier de répondre aux enjeux du stockage des déchets nucléaires dans certaines formations géologiques, en Suède notamment. Les deux autres sujets RD s’intéressent aux problématiques associées aux bassins versants (TRANSFERT) - transferts d’eau, de polluants… - et aux cours d’eau (RIVER) - inondations, érosion, sédimentation… - élargiront le champ des travaux.

Avec un budget de fonctionnement de l’ordre de 500 000 € par an, l’unité Géosciences Rennes / Itasca sera hébergée dans les locaux de l’Observatoire des sciences de l’Univers de Rennes (OSUR) où elle partagera des outils de calcul communs. Elle mobilisera à terme une équipe de 18 personnes (8 ETP), composée à parts égales de chercheurs de l’université et du CNRS, d’ingénieurs de recherche sous contrat privé et de doctorants.

Le LabCom Géosciences Rennes / Itasca inaugure une forme de partenariat durable, inédite entre la recherche académique et le monde de l’industrie, ciblé sur les besoins économiques des entreprises, de la recherche fondamentale à la valorisation, sous la forme de missions d’expertise et de logiciels.

« Avec le LabCom, des fonds privés financent en partie la recherche fondamentale. On recrute des ingénieurs de recherche avec un profil de chercheur, formés parfois à l’université. Ce qui permet d’aller plus vite, plus loin, en suivant les règles claires fixées d’emblée par le contrat de collaboration ».

Philippe Davy, directeur de recherche CNRS, Géosciences Rennes

Philippe Davy

« En interne, nous ne possédons pas toutes les compétences pour répondre aux demandes de nos clients. Par exemple, il n’existe pas encore de process industriel établi pour évaluer le risque associé à l’enfouissement des déchets nucléaires. Il y a toujours une part de recherche, de modélisation plus poussée à mener.

 Le LabCom va nous permettre de développer cette expertise avec l’université et le CNRS, d’être plus compétitif sur ce marché et d’élargir nos activités à d’autres domaines, notamment la géothermie profonde et les risques miniers ».

Caroline Darcel, ingénieure, Itasca Consultants

Caroline Darcel